Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mardi, 08 mars 2016

Féminisme et islam : l’inversion des valeurs d’E. Aeschimann et M. Vaton

 

Dans un article publié par l’Obs en ligne le 5 mars 2016, les journalistes Eric Aeschimann et Marie Vaton nous assurent que non seulement l’islam ne serait pas incompatible avec l’égalité entre hommes et femmes, mais qu’il serait un vecteur de cette égalité. Et que toute critique de cette position en forme d’oxymore serrait une fois de plus la manifestation de la pensée étriquée de notre pays, pensée véhiculée entre autre par ces deux dangereuses féministes occidentales que seraient Elisabeth Badinter et Caroline Fourest.

Ils tentent de nous démontrer à quel point notre laïcité est ringarde, face à l’intelligence du dialogue interreligieux et aux avancées majeures des féministes américaines, conciliant Coran et liberté des femmes.

Face à un tel océan d’effarante absurdité, nous rappellerons les mots de Gilles Clavreul, délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme, à propos de l’attaque qu’a subie Kamel Daoud : « Quand on choisit Tariq Ramadan comme partenaire et Bernard Cazeneuve comme cible ou que l’on affirme comme Edwy Plenel, que Manuel Valls c’est pire que Marine Le Pen, il y a clairement un problème d’inversion des valeurs. »

Disons à notre tour que lorsque l’on choisit le voile et les textes religieux comme illustration du chemin des femmes vers la liberté et Elisabeth Badinter et Caroline Fourest comme cibles, laissant entendre qu’elles sont d’une grande pauvreté conceptuelle, il y a clairement un problème d’inversion des valeurs.

Comité Laïcité République

Les commentaires sont fermés.