Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

jeudi, 03 décembre 2015

Derniers sondages

sondagesrégionales.PNG

 

(edit) nous avons rajouté un troisième sondage  paru hier et commandé par EELV. Les chiffres restent dans les marges.

 

Deux nouveaux sondages parus ce jour: IFOP pour Midi-Libre et IPSOS pour le Monde. Bien entendu, les résultats diffèrent de l'un à l'autre, mais les écarts restent dans les marges d'erreur. Alors pour le premier tour,si l'on prend les 4 derniers sondages, Delga serait entre 19 et 23, Reynié entre 20 et 23.5, Aliot entre 31 et 34, Onesta entre 9.5 et 14 et enfin Saurel entre 4 et 6. Les fourchettes sont faibles mais néanmoins se joue la possibilité de fusionner pour Saurel (5% mini), celle de se maintenir pour Onesta (10%) et la seconde place entre Reynié et Delga. Pour Onesta il s'agit juste d'une pression supplémentaire pour imposer ses pions. 

Celà dit, vu le score prévisible du FN, supérieur à 30%, les calculs d'apothicaires seront probablement bannis dimanche soir. Le seul impératif sera le rassemblement large car le second tour s'annonce plus que périlleux. Songeons que pour l'IFOP, le score de Delga au second tour est obtenu grâce à un report de 83% des voix d'Onesta et 60% des voix de Saurel. Les sondages de second tour ne constituent qu'une indication: ils ne prennent pas en compte la dynamique qui incontestablement sera du coté du FN si les scores se vérifient. Il ne fait aucun doute pour de nombreux observateurs que le FN est en mesure d'augmenter son capital entre les deux tours. 

Autre enseignement, la faiblesse criante du PS en Languedoc-Roussillon. L'IFOP a séparé les prévisions en fonction des régions, et le coup est terrible: le PS serait à 14% dans l'ex région languedocienne. On scrutera le score du PS dans l'Hérault, des secousses sont à prévoir tant la stratégie et la liste du premier fédéral ont été contestées. Les nombreux détracteurs de la fusion des régions (toute la liste PS!) qui claironnaient être les meilleurs pour conserver le Languedoc-Roussillon devront faire preuve d'humilité. D'autant que la répartition des sièges par département risque fort d'être très défavorable aux listes héraultaises ou gardoises.

Enfin l'idée bonne ou mauvaise d'un front républicain a été évacuée par Sarkozy. Et il n'est pas du tout certain qu'un retrait de la droite favoriserait la liste Delga.

 

Les commentaires sont fermés.