Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

dimanche, 25 octobre 2015

Reprendre le combat politique contre l'obscurantisme

 

Nous faisons tous le constat que le monde où nous avons grandi se délite et nous oblige à reprendre le combat politique pour que la barbarie et l'obscurantisme ne soient pas la promesse d'avenir que nous laisserons à nos enfants.
Nous n'avons pas vocation à être pris en tenaille entre une extrême droite haineuse et un islamisme monstrueux, nous avons même toutes les armes pour tenir en respect et l'un, et l'autre. Car ne nous y trompons pas, le FN et les islamistes poursuivent des buts similaires: effacer la distinction entre sphère publique et sphère privée pour installer leur totalitarisme, mettre en place une société de contrainte et un rapport au pouvoir où la soumission nait de l'infantilisation, détruire les libertés civiles et les solidarités nationales.

Mais nous ne sommes pas si faibles face à ces menaces. Et nous avons des outils pour penser et faire vivre nos sociétés ouvertes: la laïcité, l'égalité entre les femmes et les hommes, la fraternité de notre idéal citoyen, le socle de nos libertés publiques et de nos solidarités nationales.
Cet humanisme est l'honneur de notre civilisation et en porter les principes, celui de notre citoyenneté.

Car, oui, ces principes et ces idéaux sont beaux, bien plus que les résurgences archaïques qui tentent de les renverser! Tous les républicains peuvent et doivent aujourd'hui porter ce combat. Et pour la gauche à laquelle je suis tant attachée, qu'elle redécouvre le beau mot d'émancipation. Il est dans son adn et est une des plus belles aventure humaine que l'on puisse proposer à des esprits en formation.
Je continuerai à m'exprimer et à agir sur ces questions parce que c'est comme cela que je conçois ma tâche d'humaniste, de citoyen et d'acteur et parce qu'étant élu, c'est mon devoir et la raison d'être de la fonction.
"Je me sens responsable de la beauté du monde", voilà comment Marguerite Yourcenar faisait parler l'empereur Hadrien dans ces mémoires. Il est temps que ceux dont c'est censé être la fonction s'en souviennent...

Et nous avons le pouvoir de le leur rappeler: en nous unissant, nous pouvons peser et faire en sorte que les petits arrangements entre amis - qui nous promettent une Présidentielle 2017 où Hollande et Sarkozy rêvent de se retrouver en face de Marine Le Pen, pour continuer à être au pouvoir, sans savoir quoi en faire - soient enfin renvoyés aux poubelles de l'histoire.
Prenons la parole! Ouvrons la voie pour des Primaires citoyennes afin de faire le travail que les partis ne font plus: proposer un chemin au pays et des leaders à la hauteur. Retrouver la voie du courage et en finir avec les calculs d'apparatchiks.

Nos politiques sont dans le déni et semblent prêts à vendre les droits des femmes et notre esprit public pour acheter une paix sociale bien compromise. Ne les laissons pas faire. Munich l'a montré: quand on paye le prix du déshonneur, on précipite ce que l'on voudrait éviter: le déni ne préserve pas la paix sociale, il la mine de l'intérieur et expose la société civile à la violence.
Alors laissons notre classe politique garder des temples vides et se battre pour les premiers rôles dans des pièces sans public. Ils seront les bienvenues lorsqu'ils prendront conscience de leurs obligations. 
Sans les attendre, accomplissons la nôtre: nous avons une société à rassembler et un dessein collectif à tracer : lancer et concrétiser l'idée de Primaires citoyennes peut nous y aider. Nous sommes plusieurs à avoir cette idée, alors retrouvons nous et donnons lui consistance! Chiche?

 
 
Celine Pina, conseillère régionale Ile de France

Les commentaires sont fermés.