Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

samedi, 26 septembre 2015

LGV :Toulouse enterre le Languedoc

C'est une bien bonne nouvelle pour les Toulousains mais très mauvaise pour les Languedociens et Roussillonnais: le gouvernement valide la construction de la ligne nouvelle Toulouse Bordeaux , repoussant de fait la LGV Montpellier Perpignan aux calendes grecques.

La région Midi Pyrénées a été plus fûtée que le Languedoc Roussillon: Martin Malvy a accepté de  financer la LGV Paris Bordeaux à condition que soit construite la LGV Bordeaux Toulouse . Ce que n'a pas osé faire la région Languedoc Roussillon qui finance le contournement Nimes Montpellier sans garantie pour Montpellier Perpignan. 

Une aberration ! Le contournement Nimes Montpellier  inclût 2 gares nouvelles inutiles tant que le maillon manquant n'est pas réalisé . 

Cela fait maintenant plus de 20 ans que l'on amuse le peuple et les élus avec des études ruineuses qui n'en finissent plus. Preuve en est: hier encore, des élus se réunissaient une nouvelle fois pour réfléchir au tracés et à sa mixité sous la gouverne de SNCF Réseau (ex-RFF) alors qu'il n'y a toujours pas le moindre bouclage de financement à l'horizon.

Par ailleurs, on ne peut que s'interroger sur la cohérence européenne. L' Espagne a fait une ligne nouvelle reliant Madrid-Barcelone et Perpignan, faute de mieux. Pendant ce temps, la France construit une ligne nouvelle Paris Bordeaux Dax qui ne relie rien .....C'est un gag presque risible s'il ne coûtait des milliards.

En attendant, les Languedociens et Roussillonnais sont à nouveau sacrifiés avec l'aval de Carole Delga qui se félicite pour Toulouse et annonce une  réflexion à venir pour " les axes Toulouse-Narbonne ,Montpellier Perpignan Barcelone " . Sans doute ignore-t- elle que la réflexion est engagée déjà depuis les années 90 et que les Espagnols arrivent déjà à Perpignan sur une ligne nouvelle !

 

 

Commentaires

Attention à ce genre d'annonce faite à l'occasion d'une fête de la rose dans je ne sais quel plus village à la veille d'élections régionales. D'un flou total, elle ne dit rien et pour cause des financements nécessaires. Et ce alors que les caisses d'une SNCF sur-endettée, comme l'État, sont vides. De plus pour une ligne non rentable. Quant á Montpellier Perpignan Barcelone avec la faillite du consortium privé qui gère Gerone Perpignan ...cf http://contre-regard.com/le-tgv-perpignan-figueres-vers-la-faillite-et-la-lgv-montpellier-perpignan-vers-vers-quoi-au-fait/

Écrit par : Santo | dimanche, 27 septembre 2015

Carole Delga, quelles compétences !!!!!! il faut l'élire tous des "charlt".....

Écrit par : mas | dimanche, 27 septembre 2015

Il eût été préférable d'avoir cette semaine, l'annonce de la validation de la LGV Montpellier Perpignan plutôt que ce défilé de ministres, premier ministre et Président .
Ce dernier chainon manquant, on l'attend depuis les années 90. C'est pire que l'Arlesienne!!!! et dans le cadre de la campagne des régionales, cela aurait été beaucoup plus efficace!

Écrit par : magali | dimanche, 27 septembre 2015

Philippe SAUREL a totalement raison: "Les investissements ne sont pas réalisés au bon endroit."
Fait-il pour autant un meilleur usage des deniers du contribuable en aggravant le risque d'inondation dans une région classée par le PNACC au premier plan des risques du changement climatique que nous subissons déjà. Plus de 60 millions €/km pour une DUP de l'A9 pour laquelle la majorité des commissions d'enquête ont émis de grandes réserves.

Doit-on s'intéresser à la paille dans l'œil du voisin toulousain alors que nos chers élus socialistes préparent le pire pour leurs administrés?
Illustration: https://m.facebook.com/MONTPELLIERA9/photos/pb.165903733513462.-2207520000.1443346932./705563316214165/?type=3&source=42&ref=bookmarks

Écrit par : ESPACE EUROPEEN MONTPELLIER | dimanche, 27 septembre 2015

Les commentaires sont fermés.