Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

samedi, 01 août 2015

Les promesses rendent les enfants joyeux

Manuel Valls l'a dit: une loi va instituer la fonction de Président délégué dans les nouvelles régions. Cette future loi n'a évidemment d'autres vertus que d'offrir un hochet pour amadouer le futur ex président du Languedoc-Roussillon, faché de devoir abandonner la place de premier vice-président qui lui était promise avant le célèbre accord avec les radicaux.

Une telle disposition serait une première dans la cinquième république: promulguer une loi à seule fin de régler un accord électoral entre deux partis politiques. C'est parfaitement contraire aux grands principes républicains et pour tout dire, parfaitement contre productif: cela ne ferait qu'éloigner un peu plus les électeurs lassés des arrangements et combinaisons politiciennes.

Mais comment Manuel Valls, que l'on connait bien plus avisé et fin politique, pourrait-il commettre une telle faute?

Bon, à vrai dire, cette loi déjà surnommée loi « Alary » est probablement vouée aux poubelles législatives.

En effet, entre le dépôt de la proposition ou projet de loi, son examen en commission après désignation d'un rapporteur, son inscription à l'ordre du jour, le premier vote, la navette entre les deux assemblées, la commission mixte paritaire et le vote final, on voit mal comment le marathon législatif pourrait être réduit à trois mois.

D'autant que certains députés socialistes ont d'ores et déjà annoncé qu'ils ne la voteraient pas.

 

Mais l'objectif est atteint .Les promesses rendant les enfants joyeux, Alary ne grogne plus et c'est bien là l'essentiel..

Les commentaires sont fermés.