Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mercredi, 22 juillet 2015

Quand ça veut pas, ça veut pas.....

Dur, dur de faire l'union de la gauche. Le Parti radical de gauche (PRG) vient de claquer la porte au nez de son allié socialiste, avec lequel il menait des tractations difficiles en vue des élections régionales de décembre prochain.

 



La fin de non-recevoir a été signifiée par Jean-Michel Baylet, le président du PRG, via son compte Twitter : «Le Bureau National PRG réuni ce jour, rejette à l'unanimité les propositions d'accord du @partisocialiste #Regionales2015. JMB.» 


Les discussions sont particulièrement difficiles en Midi-Pyrénées/Languedoc-Roussillon, la région de Baylet, où le PS a investi l’ex-secrétaire d’Etat au commerce et à l’artisanat, Carole Delga. Elles achoppent notamment sur la question des vice-présidences.

Mais à en croire le patron du PRG, le problème est plus global. «Le compte n'y est pas», déplore Baylet ce mardi soir, auprès de France 3 Midi-Pyrénées. «Même si en Midi-Pyrénées, on avance, au niveau national, le compte n'y est simplement pas», insiste-t-il. Il attend désormais de nouvelles propositions.

Le Parisien

Les commentaires sont fermés.