Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mardi, 05 mai 2015

Prénom Robert : origine Pétain

Quand Ménard explique qu'il décompte dans sa commune les enfants en fonction de leur religion supposée, il n'est pas seulement hors la loi, il est en dehors de la République. Rappelons que notre constitution dans son article premier «  assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion ». Ménard a choisi de se distinguer et de distinguer les citoyens de Béziers et pire encore, les enfants de la République. De plus, ne reculant devant aucun amalgame douteux, il « classifie » en fonction des noms, comme aux pires moments de notre histoire. N'hésitant sur aucun raccourci nauséabond : prénom=religion=origine=immigré...Et il persiste en expliquant ce matin sur BFM que la prison de Béziers est peuplée de gens « d'origine maghrébine ou d'Afrique noire », le sous entendu est bien clair : l'immigré est un délinquant en puissance, voire un terroriste.

Pauvres enfants de Béziers, classés, marqués, fichés dès la maternelle. Et comment leur apprendre les vertus républicaines la liberté, l'égalité, la fraternité et la laïcité, quand le premier magistrat de la ville, celui qui est censé représenter la République, ne cesse de les bafouer.

 

Une fois de plus, le dégoût le dispute à la tristesse et à la honte. Mais avec Ménard , on n'est jamais sur d'avoir touché le fond. Le pire est encore à venir.

Karine Chevalier

Les commentaires sont fermés.