Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

samedi, 02 mai 2015

Appel de Montpellier

Monsieur le Président de la République,


La réforme territoriale votée par le Parlement prévoit la création d'une grande Région réunissant le Languedoc-Roussillon et Midi Pyrénées à compter du 1er janvier 2016.
Certains d'entre nous ont approuvé cette réforme, d'autres l'ont combattue. La loi étant définitivement votée, nous la respectons désormais car nous sommes animés par un sincère esprit républicain.
Si nous respectons cette loi, nous ne sommes pas disposés à subir sa mise en œuvre au détriment du Languedoc-Roussillon et de sa capitale régionale actuelle : Montpellier. 
La réforme territoriale doit dynamiser nos régions par les leviers du développement économique et de la création d’emplois.
Or ces leviers se concentrent essentiellement dans les aires métropolitaines, celle de Toulouse et celle de Montpellier  insérée dans un réseau de villes moyennes. 
Pour favoriser le déploiement du potentiel de ces territoires, nous considérons qu’il faut veiller à un équilibre, à une harmonie et à une synergie dans le choix d’implantation des centres décisionnels. 
Renforcer une aire métropolitaine au détriment de l’autre serait une erreur, préjudiciable en termes de développement dynamique et d'aménagement durable du territoire.
Nous, citoyens, militants, élus, acteurs économiques, chefs d’entreprise, responsables associatifs et syndicaux ; nous femmes et hommes qui avons accompagné le formidable développement de Montpellier initié par Georges Frêche en 1977, en appelons à votre autorité et à votre responsabilité.

Nous sommes et serons pleinement mobilisés pour défendre notre ville, notre capitale départementale, notre capitale régionale, car il est de l’intérêt de tous que Montpellier garde toute sa place dans la nouvelle architecture territoriale.

En effet rien n’exclue l’existence et le maintien de deux pôles de centralité, ce qui signifie que Montpellier doit garder sa place et toute sa place dans la mise en œuvre de cette réforme territoriale. Cela passe par une répartition équitable des services déconcentrés et décentralisés de l’Etat, mais également du choix équitable pour les sièges des institutions et des administrations relevant du secteur public et parapublic au sens large.

Si la capitale devait être fixée à Toulouse, le siège de l'Hôtel de Région devra être à Montpellier pour préserver l'équilibre des centres de décision dans la grande Région.


Vos fonctions de Président de la République font de vous le garant de la cohésion sociale et de l’équité territoriale, aussi nous sommes persuadés que vous entendrez cet appel et que vous y répondrez en nous donnant les garanties que toute la population attend désormais.

Nous vous prions de croire, Monsieur le Président de la République, en l’assurance de notre totale détermination et de nos respectueuses salutations.

Hussein BOURGI, Premier Secrétaire Fédéral, Fédération de l'Hérault du Parti socialiste

Pour signer, cliquer iCI

Les commentaires sont fermés.