Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mardi, 24 mars 2015

Départementales Béziers: noir c'est noir

Les résultats des 3 cantons biterrois montrent une nouvelle poussée du FN, une érosion du PS et une dégringolade de la droite républicaine.

Béz2.PNGBez1.PNG

 

Béz3.PNG

Avec un score compris entre 44% et 47%, les 3 binômes d'extrême droite sont évidemment en position de l'emporter dimanche prochain. Leurs opposants de gauche comme de droite doivent combler des retards importants en voix comme en pourcentage :

  • retard de 19% et 2694 voix pour Pesteil/Du Plaa (PS)

  • retard de 25% et 2700 voix pour Chiffre-Abiad/Suère (UMP)

  • retard de 25% et 3644 voix pour Langin/Zemmour (PS)

Une élection pouvant toujours réserver des surprises, il reste l'espoir d'une mobilisation extraordinaire de la gauche et d'un report quasi intégral des voix républicaines pour renverser la vapeur...

Un scénario bien hypothétique vu le positionnement de la liste de gauche lors des municipales à Béziers. Ceux-là expliquaient il y a un an qu'ils ne croyaient pas au front républicain quand nous appelions au désistement en faveur de la liste républicaine la mieux placée. Nous constatons que nous avons eu tort d'avoir raison trop tôt : une éminente élue socialiste n'hésite pas aujourd'hui à chanter les louanges du rassemblement républicain sur les réseaux sociaux alors qu'elle défendait mordicus le maintien de la liste de gauche au second tour. C'était l'année dernière!!

roqué2.PNG

 

 

Bref, nous ne pouvons que nous satisfaire que certains (re)découvrent les valeurs socialistes. Espérons qu'il ne soit pas trop tard...

La victoire semble un peu plus à la portée de Philippe Vidal, même si le retard reste important. Il faut combler les 11 points de retard et 1792 voix. Difficile mais pas impossible, d'autant qu'il y a une réserve de 1875 voix à gauche. Tout dépendra du choix des électeurs de droite. Et de la mobilisation du second tour.

Sur le département, la gauche conservera une majorité. Reste à savoir avec qui.

Philippe Saurel a gagné son défi en qualifiant 4 binômes sur 5 à Montpellier, 4 victoires probables dimanche prochain face au FN.

Hussein Bourgi voudrait éviter d'emprunter le chemin qui mène à Canossa, il risque fort pourtant de devoir négocier avec Saurel dans la perspective du troisième tour pour la présidence.

Un Philippe Saurel désormais incontournable pour les régionales : « le PS n'a qu'à me faire confiance - les résultats des dernières élections parlent en ma faveur - et me laisser monter la liste de gauche pour les régionales ».

 

 

Les commentaires sont fermés.