Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

samedi, 06 septembre 2014

Une rentrée dure et belle…



En quinze jours, le temps s'est brutalement accéléré, comme dans la tragédie classique, quand le drame se déroule en une seule unité de temps, de lieu, d'action. D'abord, quand des responsables politiques de haut niveau, des ministres, franchissent la "ligne jaune", celle de l'absence de solidarité, avec des mots durs même s'ils sont littéraires. Pour se positionner pour le futur. Petits intérêts si tristement personnels. Puis par la violence d'une femme blessée qui, sans vergogne et sans gloire, se venge sur un ordinateur délibérément "déconnecté", par un texte dégradant imprimé à l'étranger. Petits calculs indignes. Humain trop humain peut-être car les amours et désamours humaines sont souvent déraisonnables… Tandis que, seul petite consolation de ces apocalyptiques (mais bien microscopiques) histoires, le lamentable sketch du secrétaire d'Etat qui ne déclare pas ses revenus aux impôts depuis au moins 3 ans ! Ce qui fut découvert immédiatement grâce à la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique, instance que nous avons installée l'an dernier (ouf !) : cela nous a évité les dénonciations et scandales par voie de presse...

Au même moment, ici, Christian Bourquin, président de la Région Languedoc-Roussillon, décédait (paix à son âme), et le Premier Ministre Manuel Valls venait à Millas, dans les Pyrénées Orientales, dire des phrases fortes et belles à son enterrement, terminant, en catalan qu'il est aussi, par parler de la Retirada et du devoir de mémoire à assumer au Camp de Rivesaltes. 

Puis, bien sûr, il fallut s'occuper de l'élection du futur Président de notre Région. Ce sera Damien Alary, l'actuel président du conseil général du Gard, élu de la commune de Pompignan. Ce fut mon choix dès le début, clairement. Après quelques émois au sein de notre famille politique, à gauche, cette jolie solution est désormais approuvée par tous (même si je me suis un peu énervée à la fin).

Rentrée 2014 est donc le moment d'entrer enfin dans le 21 ème siècle : affirmation d'une ligne politique réformiste, social-démocrate, par le Parti Socialiste (qui lance des Etats Généraux, tout à fait nécessaires pour "clarifier" les lignes…), tandis qu'à droite, les questions de personnes sont encore très dominantes. Cela se clarifiera aussi: j'ai confiance dans notre démocratie française.

Une petite phrase entendue ce matin sur France 2 (Télématin), dans la bouche du musicien Charlélie Couture : "New York est une ville dure où les gens vont bien, la France est un pays bien doux où les gens ne se sentent pas bien". C'est ce sentiment-là qu'il faut changer. Je dois avouer que ces 15 derniers jours n'ont pas été faciles… Néanmoins, des mots ont été prononcés, des décisions prises, un chemin tracé.

Sachons donc (et aussi) être (un peu) optimistes.

Bref, aujourd'hui nous accueillons à Montpellier le Ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, au Commissariat général de Police. Et demain, j'organise la Fête de la 2ème Circonscription ! 

C'est la rentrée, c'est reparti. J'ai une ligne claire : l'action.
 
Anne Yvonne Le Dain
 

Les commentaires sont fermés.