Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

lundi, 09 juin 2014

Sénatoriales: un pari ...audacieux!

La liste qui sera proposée aux militants socialistes par le conseil fédéral est donc connue depuis vendredi. La perspective des sénatoriales n'a visiblement pas enthousiasmé les foules : seuls 14 candidats s'étaient déclarés. Il est vrai que la perte de Montpellier et ses 358 grands électeurs et la candidature divers gauche de Robert Navarro, sénateur sortant, ne laisse guère d'espoir de grand succés pour la liste estampillée PS..... Obtenir deux élus dans de telles circonstances tiendrait du miracle. Dans le cénacle de l'appareil, Vezhinet imposait ses candidats ; Henri Cabanel suivi de Dolorès Roqué. Christian Bilhac, candidat déclaré, maire de Péret et surtout président de l'association des maires de l'Hérault se voyait relégué à la troisième place. Il a décliné la proposition.

Un choix d'appareil qui peut paraître pour le moins curieux.

Tout d'abord, Henri Cabanel et Dolorès Roqué sont tous deux sur l'agglo de Béziers qui n'est pas réputée être une place forte de la gauche héraultaise...Il est vrai qu'après la perte de Montpellier, la commune héraultaise PS la plus importante est Frontignan, et qu'il faut chercher vers la Domitienne ou la vallée de l'Hérault pour trouver une intercommunalité regroupant un nombre confortable de grands électeurs PS ou assimilé. Le choix territorial n'était donc pas évident, mais tout de même...proposer les deux premières places à deux candidats du même territoire qui ne comprend qu'une seule commune de gauche (Espondeilhan) est un pari...audacieux !

Mais surtout, ils viennent tous deux de perdre les élections municipales, ce qui n'augure pas d'une dynamique à toute épreuve. Si Cabanel peut au moins exhiber ses victoires aux cantonales de 2003 puis 2011, Roqué a surtout démontré sa ténacité dans la défaite. Elle cumule autant les défaites que les investitures d'appareil : 5 fois candidate (uninominal ou sur liste) en 6 ans, et aucune victoire:(municipales 2008, cantonales 2008, régionales 2010, législatives 2012 après annulation du premier scrutin, municipales 2014). Sans doute espère-t-elle que cette 6ème candidature en 6 ans (un record!!) sera la bonne...Mais pour cela, il va falloir séduire un nombre conséquent de grands électeurs, et ce n'est pas gagné. D'autant que ce n'est pas la suite de la liste qui va enthousiasmer les élus : Hussein Bourgi s'attribue la troisième place, Nicole Bigas (battue sur la liste Moure) la quatrième, et Marie Hélène Vidal la sixième. On cherche un valeureux pour la cinquième.

Cette liste sera donc proposée aux militants le 18 juin. On ignore pour l'instant si une liste concurrente sera en lice; Christian Bilhac n'a pas encore dévoilé ses intentions. Autant dire que l'inquiétude est perceptible, car si Bilhac partait en dissidence, le président des maires de l'Hérault pourrait recueillir un nombre conséquent de suffrages. Du coté montpellièrain, on sait que Philippe Saurel pousse Lévita vers une candidature assurée du gros matelas des voix montpellièraines tandis que Hélène Mandroux ne cache pas son intérêt pour cette élection.. On attend également de connaître les intentions de Robert Tropéano, sénateur sortant et sèchement remercié.

 

Un épisode électoral qui s'annonce une nouvelle fois difficile pour le PS, d'autant que les choix sont ...surprenants.

Commentaires

Trop forts ces socialistes. On va bien s'éclater. A défaut de gagner, ils savent toujours nous surprendre!

Écrit par : renaud | dimanche, 08 juin 2014

C'est un gag? Je comprends pourquoi les militants socialistes sont de moins en mins nombreux.

Écrit par : minouche | dimanche, 08 juin 2014

La machine à perdre est encore en route

Écrit par : emile | lundi, 09 juin 2014

une liste de loosers. On voit à quoi servent les sénatoriales..recaser les perdants du suffrage universel !

Écrit par : elina | lundi, 09 juin 2014

Quelle audace de mettre les mêmes perdants années après années. Il n'y a que le PS pour le faire. Et vous savez quoi, la relève est pareille!!!

Écrit par : julie | mardi, 10 juin 2014

on comprend mieux l'obstination de dupla et roqué soutenus par vezinhet à se maintenir a tout prix aux municipales offrant béziers à menard et au fn. Ils comptent maitenant recuperer les voix de ses grands électeurs...c'est jouer au billard à 3bandes. Une fois de plus, c'est le PS qui se se fera ratatiner....d'ailleurs, avec bourgi, il n'arrete pas de degringoler.

Écrit par : françois | mardi, 10 juin 2014

La meilleure réforme serait la suppression du sénat car avec ces éclopés nous allons perdre la majorité .

Écrit par : le gascon | mardi, 10 juin 2014

"On apprend peu par la victoire et beaucoup par la défaite" . Dolly a beaucoup appris et va apprendre encore une fois! ça renforcera ses convictions et sa pugnacité

Écrit par : HelloDolly | jeudi, 19 juin 2014

Samedi à Capestang, organisé par la Fede ,on va discourir sur la place et le rôle du militant au PS.
Dans l'Heraut , c'est vite vu......on lui retire le droit de voter pour choisir ses élus sous prétexte de tutelle.....ou comme pour les européennes c'est décidé ailleurs. Quant au choix de la liste pour les sénatoriales , il ne peut qu'approuver ou s'abstenir!!!!c'est un nouveau concept: la démocratie autoritaire .
Pourquoi aller perdre son temps quand les militants ne sont bons qu'à dire amen?

Écrit par : Hypocrite | jeudi, 19 juin 2014

Les commentaires sont fermés.