Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mardi, 13 mai 2014

L'égalité homme femme : un combat pour l'ensemble de la société

Je suis, comme vous tous ici, très attachée à l’égalité et je vois dans l’égalité femmes-hommes en particulier un véritable moteur de transformation de la société qui est synonyme de progrès social et de justice, mais je ne veux pas non plus que nous nous laissions enfermer par ceux qui voudraient réduire notre combat pour l’égalité entre les femmes et les hommes à une question sociale parmi d’autres, avec évidemment toutes les arrière-pensées que l’on devine :

 

"Des questions sociales, il y en a beaucoup, rétablissons la croissance d’abord et tout ça se résoudra ensuite, gagnons la bataille de l’emploi et nous verrons pour le reste."

 

Je crois qu’il ne faut pas accepter cette rhétorique. Non seulement on ne peut pas laisser faire la fameuse main invisible qui réglerait spontanément les problèmes, parce qu’on sait bien qu’en fait elle entretient et amplifie les inégalités, mais en plus, notre combat pour l’égalité entre les femmes et les hommes dans la vie économique est justement au cœur de la stratégie de croissance, au cœur du combat pour la compétitivité, pour l’innovation, pour l’emploi et le redressement de notre économie.

 

Un combat pour tous

 

Les chiffres, que ce soient ceux de l’OCDE ou de la Commission européenne sur le potentiel d’augmentation de PIB que nos sociétés pourraient connaître si on avait un taux d’emploi équivalent entre les femmes et les hommes, ne doivent évidemment pas nous laisser indifférents.

 

Derrière, il y a des enjeux très concrets, comme par exemple l’une des questions dont nous nous sommes saisis récemment, celle de la création d’entreprises au féminin.

 

Quand on sait qu’aujourd’hui à peine 3% des Françaises d’une génération de 18 à 64 ans ont créé ou repris une entreprise sur l’année qui vient de s’écouler, contre 10% aux États-Unis ; quand on sait qu’aujourd’hui, parmi les entreprises innovantes qui se créent chaque année, il y en a à peine 10% qui sont le fait de femmes, on prend conscience du gâchis, un gâchis à titre personnel pour ces femmes, mais aussi un gâchis pour toute la société.

 

Alors, il va falloir accompagner l’égalité professionnelle dans les entreprises. Il reste malgré tout une question immense : comment fait-on précisément pour faire de cette question de l’égalité un enjeu à part entière qui ne se laisse pas ballotter au gré de la crise ou au gré des événements ? (…)

 

Je pense que la bonne façon de répondre aux inégalités, c’est d’agir partout. Puisque les inégalités ne se sont interdit aucun terrain, il ne faut pas nous-mêmes nous en interdire. Pour agir partout, il faut s’outiller, cela veut dire avoir des statistiques pour débusquer, convaincre. Et il faut utiliser la loi quand elle est indispensable.(…)

 

Je pense qu’aujourd’hui, le combat pour l’égalité entre les femmes et les hommes doit se comprendre non pas comme un combat des unes contre les autres mais comme un combat pour l’ensemble de la société.

 

 Najat Vallaud Belkacem

Les commentaires sont fermés.