Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

lundi, 24 mars 2014

Tractations entre PS et UMP à Béziers

Au lendemain d'un premier tour des élections municipales où Robert Ménard, soutenu par le Front national, est arrivé en tête avec quatorze points d'avance sur le député Elie Aboud, les états-majors évoquent la possibilité d'un front républicain.

Tout a commencé par un SMS d'Elie Aboud à Jean-Michel Du Plaa, dimanche en fin de soirée. Pour lui proposer une fusion de leurs deux listes, "face à l'urgence".

Le député UMP prenait là au mot son adversaire socialiste qui, plus tôt dans la soirée, avait évoqué l'impérieuse nécessité d'une discussion. "C'est notre responsabilité", avait-il dit devant la mairie, après avoir constaté queRobert Ménard, soutenu par le FN, comptait quatorze points d'avance sur Elie Aboud et vingt-sept sur lui-même.

La nuit a-t-elle porté conseil ? En matinée, et Elie Aboud, et Jean-Michel Du Plaa, restaient sur répondeur. Le premier était enfermé dans sa permanence, consultant les siens, aussi en lien avec Paris au téléphone.

Le second avait fait la route à Montpellier, pour rencontrer le président du conseil général André Vezinhet, mais aussi Hussein Bourgi, le secrétaire fédéral socialiste, lui-même en lien avec Solferino ou le président du conseil régional, Christian Bourquin.

Fusion ou pas fusion ?

Alors, fusion, pas fusion, désistement, maintien avec la liste du Front de gauche? C'est un véritable casse-tête qui s'impose aux états-majors des candidats battus au soir du premier tour. Certains se demandant même si seulement, cela permettra de renverser la tendance.

Dans les équipes, les colistiers et sympathisants sont partagés. Se déchirent même.

Une réunion en fin de journée

Selon nos informations, les deux candidats réunissent leur équipe en fin de journée. Une décision sera annoncée ce lundi soir... Ou mardi matin au plus tard. Il y a urgence.

Les listes doivent être déposées avant mardi, 18h. Les bulletins et professions de foi doivent être imprimées avant mercredi midi. Et il faut aussi mener campagne. De toute façon, la décision pourrait aussi venir tout droit de Paris. 

Les commentaires sont fermés.