Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mercredi, 05 mars 2014

Redécoupage cantonal: un gagnant et des perdants

Cantons Béziers 0314.jpg

Certains continuent de se gratter la tête en regardant la nouvelle carte des cantons de Béziers et on les comprend. Rappelons que le redécoupage était rendu nécessaire suite à la réforme introduisant le vote des conseillers départementaux par binôme (un homme, une femme), divisant par deux le nombre de cantons. Béziers et sa proche banlieue était alors répartie sur 4 cantons, le 3 (Béziers ouest) et le 4 (Béziers sud) étant détenu par le PS ; le 1 (centre ville) et le 2 (Béziers nord) détenu par la droite. La démographie biterroise permettait le maintien de 3 cantons.

La géographie ne peut expliquer ce nouveau découpage. S'il y a bien continuité entre les territoires, elle apparaît pour le moins biscornue entre le rattachement de Servian à Béziers et l'enclave Sauviannaise rattachée au même canton...Sans parler de Colombiers, limitrophe de Béziers et pourtant sortie des cantons biterrois, quand Nissan ou Servian y sont rattachées alors qu'elles ne sont pas limitrophes de Béziers.

C'est encore moins du coté des logiques de territoire qu'il faut chercher l'explication. Si l'agglo de Béziers (détenue par la droite) est intacte, la Domitienne (détenue par la gauche) est morcelée entre deux cantons dont l'un n'est même plus biterrois. La version proposée initialement par le conseil général permettait pourtant de retrouver la quasi intégralité du territoire de la Domitienne au sein du canton Béziers 3. Seule la ville de Vendres était maintenue sur le canton sud à la demande de son conseiller général actuel. Mais les ciseaux du ministère en ont décidé autrement : c'est finalement Nissan, Lespignan et Vendres (communes plutôt à gauche) qui se retrouvent sur le canton sud. Quant au reste de la Domitienne (Colombiers, Maraussan, Maureilhan, Montady et Cazouls), il se retrouve dans un nouveau canton intégrant les territoires des cantons de Murviel et Roujan.

Serait-ce donc une volonté politique qui a dirigé ce découpage ? Sur les 4 cantons de Béziers la gauche en détenait deux et la droite les deux autres. Un calcul inavouable aurait donc pu aboutir à un canton à droite pour deux cantons à gauche, d'autant que le rattachement des communes de la Domitienne permettait de renforcer l'électorat de gauche. Que nenni, ce nouveau découpage ne laisse que peu de chance pour la gauche sur les nouveaux cantons deux et trois, seul le canton 1 (celui de Duplaa) conserve une petite chance en se voyant rattaché les communes de Lespignan et Nissan. Si l'on élargit la réflexion aux cantons touchés sur le biterrois, la gauche détenait les cantons de Béziers 3 et 4, ceux de Capestang, Murviel, Roujan et Servian, soit 6 cantons sur 8. Le nouveau découpage permet d'envisager au mieux une gauche victorieuse sur les nouveaux cantons 1 (Béziers sud) et Cazouls (Maureilhan, Colombiers, Montady, Maraussan et Cazouls + les ex cantons de Roujan et Murviel). Une perte sèche de 4 cantons et un rapport 50/50 entre droite et gauche. On pouvait espérer mieux !!

Un sacrifice difficilement explicable ….sauf pour celui qui a aiguillé les ciseaux du cabinet de Valls !

 

cantons biterrois.jpg

 

 

 

Commentaires

Effectivement à te lire, le "découpeur" joue la défaite de son propre camp. Pourtant, il n'y a pas eu d'après la presse, un mais des découpeurs : Bourgi, Mesquida, Assaf, Vignal, Mourre et Roig. Pour le grand biterrois, il est certain que l avis de député a été prépondérant pour preuve le chef-lieu de canton est transféré de Capestang à Saint-Pons. Pour le reste sur Beziers, la volonté de séparer beziers village de beziers ville a conduit à une explosion de la circonscription qui sera sans doute rédecoupee pour 2017 sur la base des 3 cantons .... Ce qui rendra l exploit de Dolores en 2012 impossible !

Écrit par : Ciseau | mercredi, 05 mars 2014

Les commentaires sont fermés.