Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

vendredi, 21 février 2014

Verre à moitié plein

Il y a toujours des façons de voir le verre à moitié plein. Pour Jean-Michel Du Plaa, cela passe d’abord par une interrogation. "Dans les premiers chiffres qui ont filtré en début de semaine, nous étions donnés à 23 %. Étrangement, la correction qui a été faite, puisque le total des quatre candidats donnait 102 %, a fait que nous avons perdu deux points. Peut-être est-ce pour brandir plus facilement la nécessité d’un front républicain dès le premier tour", s’interroge le socialiste.

Il y a d’autres façons de voir le bon côté d’un mauvais sondage... Par exemple le score du député UMP Élie Aboud, certes en tête avec 36 %, "mais loin de celui réalisé par Raymond Couderc en 2008 (élu avec 52,07 %, NDLR). L’accord passé avec Atouts Béziers (et Agnès Jullian) n’est donc pas rentable", poursuit-il.

Et ce n’est pas fini. Jean-Michel Du Plaa constate encore que dans le marasme promis à tous les représentants du gouvernement dans ces municipales, il n’est finalement pas très loin du score réalisé six ans plus tôt (24,08 %). "On nous dit que les électeurs veulent lancer un avertissement à l’exécutif. Mais pour les Biterrois, l’exécutif, c’est l’UMP, c’est Raymond Couderc et Élie Aboud".

Reste le cas Robert Ménard. Haut. Très haut. "Mais si le FN lui reste indispensable pour atteindre ce score, le FN sera son handicap pour l’emporter". Comprenez qu’il n’est nul besoin de monter un front républicain. Et que le socialiste se pose toujours en alternative à la municipalité actuelle. Alors les chiffres... "Attendons le prochain sondage", conclut-il. L’Ipsos corrigera peut-être un peu mieux.

Midi Libre, Ludovic Trabuchet

Commentaires

Alors que nous sommes en plein réchauffement climatique,, les abstentionnistes biterrois ne se dégèlent pas!!!!

Écrit par : vert | samedi, 22 février 2014

Les commentaires sont fermés.