Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mardi, 04 février 2014

"On ne peut pas être le matin pour le PS et l'après-midi pour l'UMP."

Ce lundi matin, Agnès Jullian a rendu sa délégation au tourisme à la région Languedoc-Roussillon pour se consacrer pleinement à Béziers, avec en ligne de mire les élections municipales. La réaction de Christian Bourquin.

Agnès Jullian avait été une prise politique de Georges Frêche à Béziers. Elie Aboud, candidat UMP à la municipale à Béziers, ne vous rend-il pas la monnaie de cette pièce ?

Christian Bourquin : Je ne vois pas ça comme ça. Elle a rendue sa délégation au tourisme que j'assumerai à sa place. Ce n'est pas une sanction de ma part. Elle a pris la mesure de son choix qu'elle assume. Agnès Jullian est une élue indépendante. Elle n'appartient à aucun parti. Je l'ai reçue très tôt ce matin, vers 7 h 30. Elle se dit d'abord passionnée parBéziers. Je lui ai maintes fois conseillé de se présenter seule, sur son nom, avec sa propre liste au premier tour. Pour se mesurer. Et, éventuellement, composer autre chose ensuite.

Pourquoi a-t-elle choisi cette alliance ?

Christian Bourquin : Sa vision des choses, c'est de participer à un front républicain dès le premier tour face à la candidature de Robert Ménard. Or, il n'y a pas de menace d'élection au premier tour ! Elle pense innover... Mais depuis les Grecs, on fait de la politique de la même manière. La Ve République est organisée comme cela. Depuis de Gaulle, on s'appuie sur les partis qui sont des filtres même si parfois ils montrent des lourdeurs. J'ai toujours bien travaillé avec Agnès Jullian. Son travail a été excellent. Mais encore une fois elle estime que sa mission est d'abord àBéziers qu'elle ne supporte plus de voir se dégrader.

Mais elle part avec le premier adjoint actuel...?

Christian Bourquin : C'est à elle de répondre à cela... Est-ce lié à sa "jeunesse" en politique ? Ce que je peux dire c'est qu'il faut de la lisibilité au citoyen. On ne peut pas être le matin pour le PS et l'après-midi pour l'UMP. Ce matin elle a pris la décision de la clarté.

On prête à Elie Aboud des intentions pour les futures régionales dans un an...

Christian Bourquin : Pour l'instant, ce sont vraiment les municipales. Moi, j'ai toujours bien travaillé avec Béziers quand Raymond Coudercavait de bons dossiers, comme le classement Grand site des écluses de Fonsérannes ; le dossier de l'irrigation en agriculture, etc. J'ai appris à travailler avec l'UMP sur les grands dossiers.Quant aux régionales, Il m'en faudra bien un de candidat à l'UMP ! Ils ne savent pas qui mettre face à moi. C'est leur problème. J'affronterai celui qui se présentera. Si, en plus, c'est quelqu'un de Béziers, ça me montrera que celui qui dit que seulBéziers l'intéresse, qu'il s'en fout en réalité... Et je le plumerai.

Midi Libre

Commentaires

Après avoir dit qu'elle voulait continuer à garder sa délégation , Mme Jullian change d'avis et décide de la rendre. C'est cousu de fil blanc .On est prié de la croire. En réalité , elle s'est faite licencier.par son DRH Bourquin.

Écrit par : Clarté | lundi, 03 février 2014

Et maintenant, va t elle soit démissionner de la région (ce qui serait logique car elle a été élue sur une liste de gauche) ou va t elle déménager et s'installer dans les rangs de l'opposition à côté de sa grande nouvelle copine Fatima?
Il faut bien qu'elle s'y habitue car elles vont faire campagne ensemble à Béziers et se retrouveront sur les mêmes bancs...attention au crêpage de chignon

Écrit par : Lucide | lundi, 03 février 2014

Les commentaires sont fermés.