Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

dimanche, 02 février 2014

De l'art de la girouette

Voici ce que nous écrivions il y a quelques semaines....

Aujourd'hui, l'intrigante Agnès Jullian a tranché son dilemne  ... et annonce qu'elle sera première adjointe d'Elis Aboud ,  le tout au nom d'une supposée "indépendance de la société civile" .

Opportuniste avant tout, qui choisit au gré de ses intérêts, un coup à gauche avec Georges Frêche , un coup à droite avec Aboud, elle appelle cela  " faire de la politique autrement , au delà des clivages partisans" Elle incarne plutôt l'art de la girouette cher à Edgar Faure , illustre biterrois....  et adepte des compromissions!

Et la dame a un estomac d'acier , annonçant qu'elle entend poursuivre sa "grande oeuvre " au sein du Conseil Régional.

On attend désormais une réaction ferme de Christian Bourquin.

Quant à Georges Frêche , il doit se retourner dans sa tombe!!!images.jpg

 

"Décidément cette pré-campagne des municipales amène son lot de surprises. Nous avions déjà Robert Ménard, la pucelle de Béziers qui va bouter hors de Béziers on ne sait qui. Celui qui a la couleur du FN, le goût du FN, l'odeur du FN, mais qui n'est pas du FN...et c'est sans doute encore pire !

Mais voici venu le temps d'un autre OPNI (objet politique non identifié), l'évanescente Agnès Jullian, qui condescend, tel le messie réincarné, à venir parmi nous pour sauver sa ville...

On ne sait pas d'où elle vient...on ne sait pas où elle va...(elle même le sait-elle d'ailleurs?)...son projet est mystérieux et tellement précieux qu'à défaut d'être proposé au bas peuple, il sera gardé par un huissier ou par l'INPI... !!! Elle semblerait être à la tête d'une liste secrète dont on a tout de même pu comprendre que le critère d'entrée serait un revenu mensuel de 5000€ minimum...

Il faut reconnaître à la dame un certain talent pour ménager le suspense. Avec, reconnaissons-le, une presse bienveillante qui rapporte volontiers les feuilletons interminables et aussi inconsistants qu'une série B de fin de soirée. Disons qu'en la matière, Agnès Jullian est à la politique ce qu'est « Plus belle la vie » à Hitchcock...

Inventée par Georges Frêche (ce qui prouve qu'il n'était tout de même pas infaillible), qui en a fait contre toute attente (et contre l'avis de beaucoup) un membre de l'exécutif régional, elle s'est retrouvée au milieu de l'arêne politique tel un novillero au milieu des Miuras. Elle aurait pu (elle aurait dû!) profiter de cette promotion inespérée pour apprendre les rudiments, se faire connaître, être présente, rencontrer d'autres personnes que le gotha biterrois auquel elle appartient. Elle n'en a rien fait.

Privilégiant son statut d'entrepreneur( rappelons tout de même qu'elle est avant tout héritière), son action politique depuis 2010 reste pour le moins difficile à percevoir, à Béziers comme au conseil régional...

Sous d'autres régimes, elle serait une intrigante, charmant les uns et les autres au gré du vent et des opportunités.

C'est ainsi qu'on la voit tenir des rendez-vous secrets en des contrées qu'elle pense suffisamment éloignées pour ne pas être vue. Mais les manants sont partout, et même à Poilhes...

C'est que la dame veut ménager ses arrières sans négliger l'avenir."

Commentaires

Quelle OPNI! Elle les a grosses. Quel choix pour Béziers : FN à peine dissimulé ou les traîtres de droite? Et je ne parle pas de la gauche inexistante... SUPER

Écrit par : luc | dimanche, 02 février 2014

Quand je lis qu'elle déclare rendre sa délégation à Bourquin qui la gardera jusqu'aux municipales, je crois réver...C'est elle qui décide? Et elle reviendra ensuite?
J'espère que le président de région sera beaucoup plus clair!!

Écrit par : théophile | lundi, 03 février 2014

Les commentaires sont fermés.