Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

dimanche, 24 novembre 2013

Un Havre de paix

Camille Galap, encarté PS depuis moins d'un an, aurait écarté de sa liste, le candidat historique havrais, Laurent Logiou. Camille Galap, encarté PS depuis moins d'un an, aurait écarté de sa liste, le candidat historique havrais, Laurent Logiou.

Camille Galap, vainqueur des primaires socialistes organisées le 13 octobre 2013, au Havre, aurait adressé par courrier aux militants PS du Havre, une ébauche de liste municipale où, à la grande surprise de tous, les deux autres candidats des Primaires que sont Laurent Logiou et Armand Legay n’apparaissent absolument pas. 


France Bleu Haute Normandie
 l’annonce dans sa matinale du mardi 19 octobre. Le secrétaire de section, Mathieu Brasse, serait, lui, en 35e position : et de fait, non éligible.

Laurent Fabius aurait joué les pompiers

Camille Galap aurait expliqué « avoir du faire des choix  pour ne retenir que 59 noms dont 35 pour les socialistes. Le reste de la liste étant réservé aux personnes civiles, représentants du PRG (Parti Radical de Gauche) et d’écologistes. Après Camille Galap, figurent ainsi en seconde position Josépha Cuvier, employée de l’Université, puis Fabrice Taillepied, responsable de formation. Samedi 16 novembre, une assemblée générale s’est tenue dans une ambiance houleuse. 

France Bleu Haute-Normandie rapporte que Laurent Fabius, l’ancien député de la 4e circonscription de Seine-Maritime,  aurait été obligé de « jouer les pompiers » et aurait joint Camille Galap pour lui demander de prendre Laurent Logiou en bonne place.  Cette liste que Camille Galap présente comme un document de travail, devrait donc être remaniée.


Lundi 18 novembre au soir, la commission des candidatures se réunissait avant le vote des militants programmé jeudi 21 novembre. Armand Legay aurait menacé de rendre sa carte du PS, s’il ne se retrouvait pas en position éligible sur la liste du candidat PS désigné pour les prochaines municipales. Pendant ce temps, le Parti communiste lance sa campagne d’affichage.

Jeudi 21, les militants socialistes ont rejeté la liste proposée par Camille Gala : 95 non, 20 oui et 28 blancs et nuls.

. Dans un communiqué écrit dans la foulée de ce vote, « le premier des socialistes havrais », comme le nomment les cadres du PS local, déclarait :

 

Ce soir, le vote montre et démontre une volonté et une nécessité de renouvellement des pratiques et des hommes. Je suis et je reste un Havrais socialiste, et non pas un Socialiste du Havre », avant de confirmer la constitution d’une nouvelle liste : « Les électeurs se sont exprimés lors des primaires citoyennes, je prends mes responsabilités. Fidèle à mon engagement initial, celui de servir les Havraises et Havrais, je conduirai une liste ouverte, de socialistes, d’écologistes, de femmes et d’homme de Gauche, une équipe libre, unie, rassemblée et compétente. »

 

Au lendemain de cette déclaration, le PS local restait néanmoins suspendu à une question : Camille Galap mènera-t-il son nouveau combat, en qualité de « premier socialiste havrais », ou en dehors du parti ?

 

Les réponses changent toutes les demi-heures. Il faut que Camille Galap confirme s’il reste ou non au parti », commente Matthieu Brasse, le secrétaire de section, vendredi 22 novembre, au matin. « Dans tous les cas, je ne pense pas qu’il puisse faire grand-chose en dehors du parti socialiste. »

 

Si le premier des socialistes havrais venait à quitter les rangs du parti, qu’il a rejoint il y a à peine un an, quelles seraient les conséquences pour les prochaines municipales ?

 

Ce serait extrêmement grave pour le PS havrais mais pour toute la Gauche, aussi. Et il me faudra rapidement prendre contact avec Harlem Désir (ndlr : le premier secrétaire du PS) pour trouver la solution la meilleure. Toutes les forces de la Gauche, le PS, le PRG, le parti communiste et les Verts, devront en tout cas être mobilisées pour atteindre l’objectif : sortir Édouard Philippe, de la mairie du Havre  ».

 

 

À 9h, le journaliste de France Bleu Haute Normandie confirmait par un Tweet, la décision de Camille Galap, de quitter le parti. 76actu n’a pas réussi, pour l’heure,  à joindre le candidat. La crise du PS du Havre, en tout cas, n’est pas prête de s’apaiser

76 ACTU

Les commentaires sont fermés.