Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

lundi, 04 novembre 2013

Y aura-t-il une valse des maires dans l’agglo Béziers Méditerranée ?

Si les municipales de Béziers occupent tout l’espace médiatique, notamment depuis l’arrivée de Robert Ménard dans le jeu et la passation de relais entre Raymond Couderc et Élie Aboud, les scrutins s’annoncent aussi indécis dans certains villages de la communauté d’agglomération Béziers Méditerranée. À cinq mois de l’élection, le point, commune par commune.

Sérignan (6 685 habitants - maire sortant : Frédéric Lacas) Élu pour la première fois en 2008 à la tête d’une liste apolitique, Frédéric Lacas s’est toujours montré proche de la Région, du Département... et du député UMP Élie Aboud. Un comportement qui a failli inciter son aile gauche à s’émanciper... C’est finalement à droite que l’on trouvera une autre liste, conduite par Cédric Marot et soutenue par l’ancien maire André Gélis. Mais le sortant, qui devrait conserver une équipe équilibrée, a de fortes chances de conserver son fauteuil.

Valras-Plage (4 592 habitants - maire sortant : Guy Combes) Indécision à Valras. Élu avec l’assentiment de l’emblématique Claude Villeneuve en 2008, Guy Combes a très vite pris ses distances avec son adjoint... Pierre Villeneuve, le “fils de”. Fort d’un gros score aux cantonales sur la ville en 2010, ce dernier s’est senti pousser des ailes et monte sa liste... Il aura forcément le soutien (de poids) de son père et celui-ci pourrait même reprendre du service pour faire gagner le clan Villeneuve. Le match sera arbitré par deux autres candidats : le jeune socialiste Sébastien Vieu, qui fera le plein de voix à gauche (mais cela ne suffit pas à Valras) et Hervé Treilles, connu pour être le sosie de Stéphane Bern, qui se cherche une accroche politique très à droite. À suivre.

Servian (4 193 habitants - maire sortant : Christophe Thomas) La fracture profonde entre le maire sortant, Christophe Thomas, et son adjoint, le vice-président de l’Agglo Henri Granier (qui pourrait recevoir le soutien de l’ancien maire Gérard Labatut), pourrait favoriser la victoire du conseiller général socialiste, Henri Cabanel, battu de peu en 2008. Thomas est l’un des maires de l’Agglo le plus menacé.

Sauvian (4 153 habitants - maire sortant : Bernard Auriol) Homme de gauche devenu l’un des élus de l’Agglo les plus fidèles à Raymond Couderc, Bernard Auriol ouvre de plus en plus sa liste à droite. Dans ce contexte, son adversaire de 2008, Robert Cros, se retrouve obligé de jouer la carte d’un apolitisme à la Ménard - celui-ci est d’ailleurs déjà venu le soutenir. Auriol part en favori. 

Villeneuve (3 986 habitants - maire sortant : J.-Paul Galonnier) Autre maire menacé dans l’Agglo, car contesté durant son premier mandat, Jean-Paul Galonnier a pour l’instant deux adversaires déclarés : Michel Garcia et Jean-Pierre Marc. Ce dernier pourrait trouver le soutien des proches de l’ancien maire Régis Garcin. L’enjeu pour les deux opposants passe peut-être par une union. Le PS n’a pour l’instant pas de candidat déclaré.

Boujan-sur-Libron (3 121 habitants - maire sortant : Philippe Rougeot) On pensait Philippe Rougeot sur une voie royale au terme de son premier mandat... Il n’en est rien. Agacé par les ambitions du maire qui dépasseraient le cadre du village - Rougeot rêve de l’Agglo dont il est déjà vice-président -, le chef d’entreprise Gérard Abella se fait la tête de liste d’une opposition ouverte, de la gauche à la droite. Il fait une petite place à l’ancien maire Raymond Faro pour un combat qui s’annonce tendu et ouvert.

Lignan-sur-Orb (2897 habitants - maire sortant : Alain Sénégas) Le premier vice-président de l’Agglo, Alain Sénégas, n’a pas réussi à rassembler son équipe. Deux de ses adjoints, le premier Cyr Pesier et celui à la culture, Éric Voisin, ont décidé de partir chacun de leur côté. L’élection s’annonce donc très ouverte. À moins que la présence d’une équipe socialiste, et l’hypothèse n’est pas ubuesque, incite les deux “rebelles” à unir leurs forces, poussant Sénégas vers la sortie.

Cers (2 191 habitants - maire sortant : Gérard Gautier) A priori, aucun souci pour le conseiller général sans étiquette Gérard Gautier qui ne devrait toujours pas avoir d’adversaire face à lui dans ces municipales.

Bassan (1667 habitants - maire sortant : Alain Biola) Comme Gérard Gautier à Cers, Alain Biola, homme d’une neutralité politique reconnue, ne devrait pas être inquiété.

Corneilhan (1 596 habitants - maire sortant : Gérard Roques) Le maire a préparé sa succession en laissant son premier adjoint, Michel Suère, prendre le poste de vice-président de l’Agglo. Centriste, celui-ci est le prochain maire désigné, même s’il se murmure qu’une liste pourrait se monter.

Lieuran (1 362 habitants - maire sortant : Robert Gély) Le maire sortant pourrait trouver face à lui le socialiste Louis Garcia, par ailleurs président du foyer rural. Mais les gros scores réalisés par l’UMP sur les derniers scrutins, surtout dans ce contexte nationale peu favorable à la gauche, laissent à penser que Robert Gély devrait conserver son fauteuil.

Espondeilhan (922 habitants - maire sortant : Alain Romero) Le socialiste est un autre soutien fort de Raymond Couderc à l’Agglo, où il est délégué à l’action sociale. Une fidélité qui devrait lui assurer une tranquillité certaine dans ces municipales.

Quelle conséquence pour l’Agglo ? Les premières observations laissent à penser qu’il n’y aura pas un bouleversement profond à l’Agglo... Du moins dans les villages. Les nouvelles règles de répartition des conseillers donnent un poids si important à la ville-centre qu’un changement de majorité pourrait changer la donne. On revient à Béziers...

 

Commentaires

Royal ce moment passez en votre agence, un enorme compliment et felicitation. Merci beaucoup pour cette lecture.

Écrit par : site de paris sportif | mardi, 27 mai 2014

Les commentaires sont fermés.