Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

jeudi, 22 août 2013

" Je suis d'accord avec Manuel Valls"

Interview de François Rebsamen , sénateur maire de Dijon et spécialiste des questions de sécuritéFrançois Rebsamen, sénateur-maire de Dijon . Ph. Philippe Bruchot


Vous déploriez un déficit de pédagogie du gouvernement. Le séminaire « France 2025 » l’a confirmé : les Français n’entendent plus ses messages ?

« J’ai dit que nous avions péché par défaut de pédagogie lors de notre arrivée au pouvoir. Maintenant, se projeter à dix ans me semble être la bonne initiative. Il est indispensable de savoir où nous voulons aller, à partir des données d’aujourd’hui, et que nous nous fixions des priorités pour l’avenir. Il faut aussi éviter les arguments trop simples, comme de dire, par exemple, qu’il n’y a qu’une seule politique économique possible : celle qu’on mène. Ce n’est pas vrai. Il y en a plusieurs. Si on les dépeint aux gens, ils comprennent le choix que nous faisons. »

Au PS, des voix dissonantes se font entendre sur les retraites. L’Université d’été peut-elle surmonter ces divergences ?

« Je ne doute pas que l’unité socialiste autour de la politique menée par François Hollande ne soit réaffirmée à La Rochelle. Je ne doute pas non plus qu’assurer la pérennité des retraites par répartition est l’objectif de tous. Je souhaite que le gouvernement procède avec justice. Si la réforme prend en compte l’égalité hommes et femmes, la pénibilité et l’espérance de vie qui varie selon les métiers, l’ensemble des socialistes y adhérera. Quant au rassemblement de la gauche, il faut éviter, pour y parvenir, de sombrer dans la réponse aux invectives lancées par Jean-Luc Mélenchon. »

L’union pour les municipales, vous y croyez encore ?

« Je ne comprendrais pas que le Parti communiste, avec lequel nous gérons de nombreuses collectivités, renonce à ces rassemblements locaux gagnants. Les écologistes d’EELV, quant à eux, sont des alliés qui peuvent être turbulents, et nous avions acté les points de désaccord, mais ils n’ont pas fait défaut pour voter le budget de la France. Je souhaite que nous continuions le chemin ensemble, aujourd’hui et demain. »

Manuel Valls joue sa partition. Vous pensez toujours qu’il ne roule que pour lui ou ses préoccupations sont-elles fondées ?

« Je sais que mon propos a été interprété comme ça mais je disais simplement qu’il mettait son action au service de sa popularité et que cela lui réussissait plutôt bien. Et je n’ai rien à redire sur son action ministérielle et politique. Il est dans son rôle quand il rappelle que la suppression des peines planchers est un engagement du président mais qu’elle doit être compensée par un dispositif efficace de lutte contre la récidive, un autre engagement du Président. Sur la sanction de la délinquance, je n’ai aucun désaccord avec Manuel Valls. Je soutiens ses actions en ce sens. Mais réussir la réinsertion des détenus est aussi essentiel pour réduire la récidive. François Hollande tranchera. Ce n’est pas un couac, juste un débat normal. Chacun défend son point de vue. »

Commentaires

Encore un peu et il va finir pas être d'accord avec le non-cumul des mandats !!! ...

Écrit par : force rouge | jeudi, 22 août 2013

Il a raison

Écrit par : vero | jeudi, 22 août 2013

Les commentaires sont fermés.