Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mercredi, 14 août 2013

Tel est pris qui croyait prendre

 

C’est donc l’histoire de l’arroseur arrosé. La droite, tout à ses excès et à son outrance verbale devenue coutumière, qui ne cesse de dénoncer le prétendu “laxisme” de Christiane Taubira est donc responsable d’une malformation juridique pouvant conduire à des libérations de détenus !

On attend avec intérêt les réactions horrifiés des habituels gladiateurs de l’UMP… On lira avec curiosité leur dénonciation de l’incompétence du fautif Dominique Perben, leur stigmatisation de l’inaction de Pascal Clément, leur critique de l’impéritie de Rachida Dati et leur condamnation sans nuance de Michelle Alliot-Marie. ces derniers furent tous ministres entre 2004, date de l’erreur et mars 2012, moment où la loi est – très discrètement – venue la rectifier.

Aucun d’entre eux ne s’en occupa. Difficile dans ces conditions, demain, de donner des leçons.

Et en tout cas, à la reprise des travaux de l’Assemblée, cette lamentable bourde juridique nécessitera que la Commission des Lois puissent entendre tous ces ministres successifs.

Jean Jacques Urvoas

Les commentaires sont fermés.