Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mercredi, 14 août 2013

Ils seront bien 4 à briguer la tête de liste PS/EELV à Béziers


Les primaires citoyennes auront lieu les 13 et 20 octobre prochains. Lundi, le président de la haute autorité qui régit le scrutin, Jean-Pierre Mignard, est venu à Béziers pour valider les quatre candidatures. 

Jean-Pierre Mignard, président de la haute autorité nationale des primaires citoyennes organisées par le Parti socialiste, était hier à Béziers pour officialiser la candidature des quatre prétendants. Si pour l’écologiste Guilhem Johannin il n’y avait pas de problème, puisqu’il n’était pas soumis aux mêmes conditions que les socialistes, il en allait autrement pour Karine Chevalier, Jean-Michel du Plaa et Pierre Callamand.

Hussein Bourgi, premier secrétaire de la fédération socialiste de l’Hérault, a rappelé les exigences auxquelles ils devaient se soumettre. Et tous les trois ont réussi haut la main. Il n’y a pas eu de problèmes pour le parrainage des 30 militants. En revanche, ceux des 400 citoyens pouvaient laisser craindre des difficultés en cette période estivale. Il n’en fut rien. Chacun ayant dépassé le nombre, le total atteint les 1 500 signatures.

Les parrainages vérifiés

La fédération et la haute autorité ont d’abord vérifié que les parrains socialistes étaient tous à jour de leurs cotisations et inscrits sur les listes électorales. Ils ont également téléphoné aux signataires citoyens pour contrôler qu’ils avaient bien donné leur adhésion à un candidat. Une petite quinzaine de double parrainage a été invalidée.

Pour Jean-Pierre Mignard, toutes ces vérifications ont été effectuées pour que "la confiance" soit le maître mot de ces élections. "S’il y a des litiges entre les candidats, ils seront réglés par la haute autorité. Il faut également la confiance des électeurs à qui nous donnons un nouveau droit, un nouveau pouvoir. Ils vont choisir celle ou celui qui sera leur candidat pour les élections municipales."

Toujours dans cet objectif de confiance, des assesseurs seront présents lors du vote qui aura lieu les 13 et 20 octobre prochains, ainsi que des délégués de la haute autorité. Pour Béziers, il s’agit de Luc Moreau, avocat à la cour d’appel de Montpellier, Josy-Jean Bousquet, bâtonnier du barreau de Béziers, et le professeur Jean-Louis Autin de la faculté de Montpellier. Ils ne siégeront pas en même temps que le comité d’organisation des primaires.

Stratégies

Jean-Michel du Plaa a estimé qu’à travers ses primaires, "chaque électeur est un acteur et peut créer une dynamique". Pierre Callamand a souligné que lorsqu’il est parti à la recherche des parrainages, il a abordé les Biterrois en déclarant : "Si vous pensez que ce que fait la mairie est bien, je vous laisse tranquille." Selon lui, sur 600 portes, aucune ne s’est fermée. Karine Chevalier, réticente face aux primaires, s’est elle déclarée agréablement surprise par l’accueil des Biterrois pour aller vers un “Béziers Autrement”, slogan qu’elle reprendra. Guilhem Johannin, lui, a insisté sur sa totale confiance en l’organisation de cette primaire citoyenne.

La campagne démarrera durant la première semaine de septembre.

Midi Libre, Emanuelle Bouillot

Les commentaires sont fermés.