Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mardi, 12 mars 2013

Pas d'ardoise magique pour la droite

 

 

balai.gifLa semaine dernière, François Fillon s’est autorisé à dénoncer la « légèreté » du gouvernement. Jean-François Copé, pressé de faire oublier les conditions ubuesques et cocoesques de son « élection » à la tête de l’UMP, s’apprête à déposer une motion de censure. Les « amis » d’un Nicolas Sarkozy impatient de revenir, célèbrent son bilan.

Ce bilan, parlons-en ! Il y a 9 mois, le déficit public était de 5,2%. Durant le quinquennat de Nicolas Sarkozy, l’endettement de la France a progressé de 600 milliards, le nombre de chômeurs de 1 million, le déficit commercial de 70 milliards par an, et 750 000 emplois industriels ont été détruits. La loi de finances votée par le dernier gouvernement Fillon pour l’année 2012 tablait sur une prévision de croissance pour 2013 de 2%. Bien vu : les deux premiers trimestres 2012 ont affiché des performances négatives : - 0,1% chacun. Au troisième trimestre, le taux de croissance a atteint + 0,1%, et au dernier trimestre, le recul du PIB a été de 0,3%. La croissance a donc été nulle sur l’année 2012. La droite est mal placée pour commenter ce résultat qui est largement le sien.

Ce phénomène est européen : au 4ème trimestre, l’Allemagne a vu son PIB se contracter de – 0,6%, l’Italie de – 0,9%, l’Espagne de – 0,7% : la droite européenne fait moins bien que la gauche française !

Bernard Roman

Les commentaires sont fermés.