Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

lundi, 14 janvier 2013

Les dessous de Frigide Barjot

Derrière le refus du mariage gay, le discours des opposants à cette ouverture égalitaire révèle de plus en plus une remise en cause du principe de laïcité qui a autorisé la fondation du droit civil moderne et ses développements récents (notamment depuis 1974).

 

dessous-set-anais-gina-26370-7533-d-1.jpgDu point de vue de Frigide Barjot et de ceux qui en ont fait leur porte étendard, le mariage gay n'est pas le déclencheur de la crise de civilisation qu'ils dénoncent, il en est l'aboutissement. Il est le dernier avatar du mouvement qui, depuis la loi de 1905, a laïcisé le Code civil, désacralisant le mariage et la filiation, construisant une famille civile et républicaine, si éloignée des prescriptions naturalistes parées d'une simili vertu anthropologique tant vantée, ces derniers temps, par ce lobby réactionnaire, héritier du catholicisme légitimiste, qui combat aujourd'hui le mariage pour tous.

 

Ainsi, depuis quelques semaines, de manière insidieuse et perverse, les opposants au mariage gay se saisissent de cet alibi pour remettre en cause le mariage civil et ses conséquences, s'efforcent de re-sacraliser l'ensemble au nom de l'intérêt des enfants. Tous les arguments, sans exception, qui sont mis en avant par Frigide Barjot et cie, ont pour effet collatéral de mettre en cause l'état du droit positif de la famille.

 

Le désir d'enfant, un caprice

 

Le refus de l’adoption par des couples de même sexe par exemple, sert de prétexte à s'en prendre à la législation actuelle. L'adoption est présentée comme le caprice de personnes refusant l'ordre naturel de la nature, cherchant à satisfaire une lubie et menant à l'établissement d'un marché de l'adoption ou l'enfant est un produit comme un autre. Le discours sur la nécessité pour un enfant "d'avoir un papa une maman" est également une façon de dénoncer l'adoption par les célibataires (autorisée sous la présidence de Charles de Gaulle, ce gauchiste permissif), eux aussi implicitement dénoncés comme des êtres capricieux et prêts à acheter des enfants.

 

Il en va de même pour le refus des couples de même sexe aux techniques de PMA. Le désir d'enfant est encore et toujours présenté comme un caprice, un refus désordonné d'accepter l'ordre naturel des choses, débouchant sur des situations de désordre. L'argument développé pour l'interdire aux couples homos vaut aussi, intrinsèquement, pour la législation actuellement en vigueur en faveur des couples hétéros. Il est même triste de noter que des personnalités de gauche, telle Sylviane Agacinski, contribue de ce point de vue à propager des préjugés, voire des mensonges sur le sujet.

Commentaires

Etes vous Franc-maçon ?
Michel

Écrit par : michel | lundi, 14 janvier 2013

michel: quel rapport avec l'article????!!

Écrit par : nicolas | lundi, 14 janvier 2013

Vous confondez laicite et laicisme ! Les chretiens - qui forts de leur foi - les traduisent dans leur vote et leur reaction, telle que la manifestation de dimanche, n'auraient pas le droit de s'exprimer ???? Ils sont citoyens francais comme les autres, non ?

Écrit par : Anais | lundi, 14 janvier 2013

aurons nous Frigide Barjot à Béziers?
Pourquoi pas!!!c'est l'amie intime de robert Ménart et de sa femme actuelle Emmanuelle Duverger. C'est leur maison d'édition Mordicus qui publie son dernier opuscule lui permettant de se trimbaler sur les plateaux de télé pour mobiliser contre le mariage pour tous!!!!
Elle s'est d'ailleurs réclamée de son amitié avec Menart chez Ruquier mais aussi durant la manif où elle est interviewée à coté d'un manifestant qui n'hésite pas à comparer le président Hollande à Hitler!!!
Peut être sera t elle sa directrice de campagne et la verra t on sur les allées avec ses amis intégristes et pour beaucoup homophobes, faire de la retape pour son ami robert.
Les biterrois n'ont vraiment pas besoin d'un tel "carnaval"

Écrit par : magali | mardi, 15 janvier 2013

Les commentaires sont fermés.