Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

jeudi, 27 décembre 2012

Le Depardieu qui cache la forêt …

 

Depuis quelques semaines, le nom de Gérard Depardieu revient dans toutes les conversations. Tout le monde y va de son commentaire sur l’exil fiscal de notre Gégé national.  Obelix chez les Belges passionne les medias. Les lettres ouvertes font la Une des journaux. Et, à chaque interview d’un artiste français, les journalistes se croient dans l’obligation de poser la question : que pensez-vous de l’affaire Depardieu ? On attend de l'artiste qu'il prenne position pour ou contre l’homme ou pour ou contre l’artiste.

Pourtant, quand on la compare à l’exil de l’argent et des entreprises cette affaire est plus que ridicule. Car le vrai problème n’est pas le départ d’un « homme vacillant » comme l’a écrit Catherine Deneuve, mais plutôt celui des capitaux. Pour Monique Pinçon-Charlot,  les affaires Depardieu ou Bernard Arnault ne sont que des mises en scène « En réalité, l’argent est déjà parti dans les paradis fiscaux. Des centaines de milliards d’euros y sont déplacés dont une bonne part appartient à des familles. .. De génération en génération, ces derniers ont construit des réseaux très solides qui permettent l’optimisation fiscale. Ils bénéficient des conseils d’avocats fiscalistes qui appartiennent au même monde qu’eux. »  

 Pour Bernard Arnault, on focalise sur l’homme en oubliant qu’LVMH possède  140 filiales dans des paradis fiscaux et que monsieur Arnault n’a pas attendu le retour de la gauche au pouvoir pour cela ni la taxe à 75 % pour celà! Les futurs exilés nous font croire que ce sont les 75% d’imposition sur la dernière tranche qui leur font peur, ils veulent échapper à l’imposition en règle générale.

Seule une vraie réforme de l'impôt peut remédier à celàdepardieu.jpg : alors le changement c'est pour quand ??

M. Claria

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.