Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

samedi, 10 novembre 2012

Non cumul : yes, we can

lionel-jospin-remet-officiellement-son-rapport-a-francois-hollande-(photo-afp).jpg

Lionel Jospin vient de rendre le rapport de la commission de la rénovation de la vie politique qu'il présidait (Cliquer ICI pour lire l'intégralité du texte).

De nombreuses propositions sont faites , que ce soit la modification des dates du scrutin présidentiel (à placer au mois de Mars ) ou des élections législatives (à rapprocher un peu plus des présidentielles ) ,le parrainage " citoyen"  , le statut pénal du chef de l'état ou l'instillation d'une dose de proportionnelle dans le scrutin législatif pour assurer la représentation de tous les courants de pensée tout en maintenant la dynamique majoritaire. 

Mais la proposition qui était la plus attendue et qui continue à faire couler le plus d'encre est celle concernant le non cumul des mandats:

- un mandat de parlementaire ne pourra être cumulé avec un mandat au sein d'un exécutif local.Plus question d'être sénateur et maire ou députué et vice président d'un conseil général par exemple

- un parlementaire pourra détenir un mandat de  simple élu local sans cumul des indemnités afférantes 

Tout d'abord ,comment s'étonner que Jospin fasse ces propositions ? Il est le premier à s'être saisi de la question du non cumul en interdisant à ses ministres d' être maire ou président de conseils généraux ou régionaux.Ces propositions sont aussi en conformité avec nos promesses électorales et la lettre d'engagement que chaque candidat socialiste aux législatives a signé pour être désigné PS. On ne peut que regretter que certains se soient assis sur leurs engagement...Cela ne redore pas le blason des politiques

De nombreux élus, plus de droite que de gauche , poussent des cris d'orfraie , sont opposés totalement à cette future loi. Quels arguments ont-ils?

1/le cumul des mandats est le seul moyen d'être en contact avec " le terrain". Le parlementaire qui ne serait pas maire serait un élu "hors sol".

Cela induit l'idée que  les élus ne seraient pas des citoyens comme les autres et vivraient dans un autre monde?Je n'ai pas le sentiment, en tant qu'élue au Conseil régional , d'être  déconnectée des réalités ... et puis, pour tuer dans l'oeuf cet argument,  Jospin ne préconise pas le mandat unique .

 

2/ le maire ou président de collectivité doit être  parlementaire car il plus de poid pour défendre à Paris ses dossiers. 

Cet argument était certes valable autrefois ,quand tout se décidait à Paris , mais aujourd'hui , il ne tient plus la route. Il fait fi de 30 ans de décentralisation qui ont vu le rôle de l'état s'amoindrir au profit des collectivités territoriales. Et cela va aller croissant avec le nouvel acte de la décentralisation que nous allons mettre en place. 

De plus, on oublie là la nature même du mandat parlementaire. Le parlementaire est certes élu sur une base territoriale, la circonscription, mais il représente la Nation tout entière ! 

Enfin, la revalorisation du Parlement passe par la présence active des élus pour faire la loi , controler l'action gouvernementale et évaluer les politiques publiques. 

 

Le non cumul des mandats fait grincer certains mais il fait partie de nos engagements de campagne et il est plébiscité par les citoyens. Le sondage fait par Midi Libre est éloquent: 87 % pour . 

Il est donc grand temps de le mettre en oeuvre. 

Karine Chevalier

Commentaires

Et pourquoi pas un référendum sur le non cumul. Si les parlementaires sont incapables de respecter les promesses de François Hollande, que les citoyens tranchent!

Écrit par : claire | lundi, 12 novembre 2012

Les commentaires sont fermés.