Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mercredi, 07 novembre 2012

Le choc,c’est chic

 

Depuis quelques semaines on ne parle plus que de la nécessité-ou pas- d’un « choc de compétitivité ».

De quoi s’agit-il? Dans mon livre « Si j’étais Président » j’ai relevé,parmi les problèmes majeurs de la France,celui de son manque de compétitivité.A l’époque,ce n’était pas,c’est le moins que l’on puisse dire,au sommet de l’agenda du PS.Depuis des années nous perdons des parts de marché et notre balance commerciale se détériore à une vitesse accélérée.

1)Pourquoi?Les uns disent que cela provient avant tout de nos coûts salariaux trop élevés.Version hard:il faudrait organiser la »déflation salariale »,c’est à dire la baisse des salaires,comme Schröder l’a fait en Allemagne.Version light:les charges sociales portent trop sur les salaires.Ce dernier point est vrai.Mais où trouver l’argent nécessaire pour financer la protection sociale dès lors qu’on abaisserait les charges salariales?La TVA dite « sociale » ? Non merci, l’augmentation de la TVA ferait baisser le pouvoir d’achat.La CSG?Même si une part des revenus du capital y figure,ce n’est pas enthousiasmant,pour la même raison.En diminuant les dépenses ? C’est le grand cri des libéraux et du patronat.Bien sur il faut améliorer l’efficience des dépenses publiques,et il y a beaucoup à faire.Mais faut-il moins de professeurs , d’infirmières,de juges,de policiers.. ?

2) D’autant que la France réalise les 2/3 de ses exportations en Europe.Le coût du travail en France n’est pas supérieur à celui de l’Allemagne.Contrairement à un idée reçue,la durée du travail en France est légèrement supérieure.

3)Alors que faire?Améliorer ce que Louis Schweitzer appelle la  » compétitivité-temps « ,c’est à dire réduire drastiquement les délais administratifs et ceux  des procédures .Favoriser à fond , partout , l’innovation.Organiser la coopération à l’intérieur des branches professionnelles , ,comme la filière automobile.Améliorer la lisaison entre la recherche fondamentale et le développement , entre le public et le privé.

Bref inventer ce que Jean-Marc Ayrault appelle avec justesse un nouveau modèle français de développement

Jean Louis Bianco

Commentaires

Encore un article pour rien, écrit,comme d'habitude, avec une langue de bois.
"Faut-il moins de professeurs,d'infirmières, de juges, de policiers...?" Certes pas , Mr. Bianco. Mais moins de parlementaires, de ministres, d'inutiles casés un peu partout, de commissions, de comités "Théodule"; le grand coup de pied dans le mille-feuille administratif, c'est pour quand? Maintenant?

Écrit par : Kisésuila? | mercredi, 07 novembre 2012

Les commentaires sont fermés.