Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mercredi, 10 octobre 2012

Courage et cohérence

6a00d83451e05069e20133f50433a4970b-250wi.pngLe courage et la cohérence sont des vertus majeures en politique.

La première avait été définie en son temps par Georges Clémenceau : « Il faut savoir ce que l’on veut. Quand on le sait, il faut avoir le courage de le dire. Quand on le dit, il faut avoir le courage de le faire. »

Le courage politique est d'autant plus grand lorsqu'il défend un idéal impopulaire: les plus anciens se souviennent combien Mitterrand et Badinter avaient illustré ce courage en faisant abolir la peine de mort contre l'opinion d'alors.

Léon Blum avait ajouté : « J'ai souvent pensé que la moralité consiste essentiellement en le courage de faire un choix »

En politique comme ailleurs, le seul mauvais choix est l'absence de choix, et quoi qu'en pensent les anarchistes, l'abstention est un non choix.


 La cohérence en politique se définit non seulement dans la logique des idées mais également dans l'appartenance à un groupe. C'est ainsi que se dessine une majorité. Etre dans la majorité n'est pas à géométrie variable, ce n'est pas un menu à la carte. On ne peut se réclamer de la majorité présidentielle pour se faire élire, puis manquer à cette majorité dès qu'un texte semble ne pas recueillir une majorité favorable de l'opinion.

Nos députés ont donc voté hier le traité européen. Hollande et Ayrault ont souhaité une majorité de gauche,

«  c’est le moment d’acter leur appartenance à la majorité et leur soutien au président de la République. », estimait le président du groupe socialiste Bruno Le Roux.

Il fallait donc du courage, de la cohérence et de la cohésion pour voter ce texte.

Le courage d'affronter une opinion qui s'est déjà montré hostile, chacun se souvenant du référendum de 2005.

La cohérence de voter un texte dont découlera le budget, et l'on n'imagine pas qu'un député socialiste puisse voter contre le budget de son gouvernement.

La cohésion qui acte l'appartenance au groupe majoritaire. Le PS n'a pas besoin de planches pourries prêts à déserter à la première occasion.

264 députés socialistes ont donc acté leur soutien en votant pour.

20 ont voté contre et 9 se sont abstenus.

Si les premiers ont incontestablement fait preuve à la fois de courage et de cohérence, les 20 nonistes, à défaut de cohérence, n'ont pas fait le choix le plus courageux mais ont au moins eu le courage de faire un choix. Quant aux abstentionnistes, ils ont surtout fait la preuve qu'ils ne possédaient aucune de ces deux vertus.

« L'abstention est un recul avant de devenir une lacheté » (Reine Malouin, écrivaine)

 

Thierry Beuselinck

Secrétaire de section Béziers 3

Commentaires

Deux députés PS, Malek Boutih et Philippe Doucet, ont réclamé, ce mercredi 10 octobre, lors de la réunion du groupe PS à l’Assemblée nationale, des "sanctions" contre leurs collègues s’étant abstenu ou ayant voté contre le traité budgétaire, mardi 9 octobre, révèle Le Lab, qui a recueilli l’information auprès plusieurs parlementaires participant à la réunion.
Le patron des députés socialistes, Bruno Le Roux, a, de même source, averti que la décision de 29 députés du groupe PS de ne pas voter le traité budgétaire européen, ne restera pas sans conséquence.
Mercredi 3 octobre, Bruno Le Roux avait adressé une lettre, révélée par Le Lab, à tous les députés membres du groupe PS à l’Assemblée leur rappelant leur devoir quant à la "discipline de vote", dont il faisait une "règle impérative".

Écrit par : jeanjacqures | mercredi, 10 octobre 2012

Le plus drole, c'est qu'elle n'a pas pour autant contenter le PC. En voulant ne facher personne, elle risque de facher tout le monde, à commmencer par Le Roux,patron du groupe socialiste.
Voilà notre député rhabillée, mais passera-t-elle l'hiver?

Écrit par : cocos | mercredi, 10 octobre 2012

n'oubliez pas que ce texte c'est sarkozy qu'il la pondu il n'y a pas de quoi être fier.ait du être revu il l'avait dit il ne l'a pas fait le courage politique ce texte aur on a combattu la droite mais on se demande pourquoi nous en avons une belle démonstration. pour la député on le sais elle ne se positionne sur rien elle est tout simplement un pantin.

Écrit par : mercredi | mercredi, 10 octobre 2012

Dolly aurait du se souvenir qui l'a fait reine.Si elle est député , c'est pas grace à ses mérites mais grace à la vague rose donc à François Hollande. On ne crache pas impunement à la figure du président, surtout si on risque d'avoir besoin de lui .

Écrit par : Claire | mercredi, 10 octobre 2012

De quoi parlez vous ? Le vote sur le traité n engageait pas la responsabilité du gouvernement, alors pourquoi faire le lit de la droite en cherchant à tout prix à diviser nos députés. Bruno le Roux tout comme Harlem Désir et Jean-Marc Ayrault ont échange avec les récalcitrants sans pour autant les convaincre. Il paraît audacieux de votre part de s imaginer faire mieux qu eux. Maintenant si le but est de prendre une revanche sur Dolores Roque, cela reste une manœuvre politicienne qui ne vous honore pas. Je trouve que par son vote elle a fait preuve de courage politique comme un certain Vincent Badie, député de l Hérault en 1940.

Écrit par : @ Beuselinck | mercredi, 10 octobre 2012

@@beuselinck
Dire que le gouvernement n'engage pas sa responsabilté sur le traité , c'est faire preuve d'une mauvaise foi mâtinée à un jésuitisme consommé puisque c'est le premier ministre qui défend ce texte, c'est osé!
Prendre ses références chez dupont d'aignan tout en accusant de faire le lit de la droite, c'est osé !!!
Comparer François Hollande à Pétain, c'est plus qu'osé !
Mais , depuis Michel Audiard, on sait bien que les cons ,ça ose tout!C'est même à ça qu'on les reconnait!

Écrit par : clio | jeudi, 11 octobre 2012

L invective et la chasse aux sorcières, c est du maccarthysme ... Il semble que ce soit une pratique conservatrice pour ne pas dire réactionnaire ... Les analogies et autres comparaisons permettent effectivement de remettre les faits non pas dans le contexte (pratique chère aux adeptes de Clio) mais dans une perspective que Braudel appelle lalongue durée ! Audiart connaissait il Beuselinck ?

Écrit par : @ clio | jeudi, 11 octobre 2012

Oser comparer roqué à vincent badie est plus qu'osé!!! quel courage a t elle pu ainsi manifester en s'abstenant si ce n'est de ne satisfaire personne et quel risque encourt elle?...va t elle prendre le maquis?...mais le plus grave c'est de laisser penser que françois hollande ,c'est pétain!!!!
Quand on veut faire des comparaisons, on n'écrit pas n'importe quoi .
Un peu de respect pour l'Histoire et les vrais resistants.

Écrit par : audiard m... | jeudi, 11 octobre 2012

Le courage, ce n'est pas de reculer, mais d'avancer; or, ne pas tenir ses engagements, faire fi de ses opinions, ne pas résister à la pression, c'est RECULER; c'est ce que ne cesse de faire ce gouvernement : Hollande, Ayrault,Désir, Le Roux, Bel, qui sont-ils capables de faire reculer? Pour l'instant, personne !

Écrit par : La Mentable | jeudi, 11 octobre 2012

Je rappelle tout de même que François Hollande c'était engagé à renégocier le traité, ce même traité qui as était signer et qui est le même à la virgule prêt que celui de Sarkozy. En élisant François Hollande les français voulais une réorientation de l'Europe et ils ne l'on pas eu, alors en s'abstenant Dolores as respecter les électeurs qui voulais une nouvelle Europe et elle n'as pas trahis son partis en ne disant donc pas NON.
Concernant les règles et la discipline du vote, les donneurs de leçon n'ont cas commencer par cessez le cumul ... Et on verra si la discipline sera respecter quand il faudra voter la loi interdisant les cumuls.
Alors cessez de vous en prendre à Dolorès qui elle as le mérite de ne pas être une député godillot et de faire respecter les promesses de François Hollande.
Quand a l'auteur de cet article et l'ensemble de se section j'espère les voir sur le terrain pour aider à la réélection de Dolores si le recours venais à passez .... Et alors ils pourront donner la leçon.

Écrit par : François Salbego | jeudi, 11 octobre 2012

Dolorès Roqué a réussi l'exploit d'être la seule parlementaire socialiste de la Région -même les deux verts ont voté pour- à voter contre le traité! Ce n'est pas du courage,mais la peur de ne pas avoir les voix du Front de Gauche en cas de nouvelle élection! Résultat: elle est perdante des 2 côtés! En votant contre le gouvernement et en ne respectant pas la discipline du groupe, elle a peu d'espoir de voir beaucoup de ministres venir la soutenir; quant au front de Gauche, la réaction négative de Couquet est très éclairante! On n'oublie pas que Mme Roqué à fait ses débuts en politique aux municipales de 2001 dans les fourgons de Jean Claude Gayssot!

Écrit par : Juju | jeudi, 11 octobre 2012

Heureusement que Roque est la pour faire respecter les promesses de François Hollande!!! Il devrait la remercier.... C est effarant de lire autant d inepties!!!Au MJS la réflexion c est pas maintenant

Écrit par : @salbego | vendredi, 12 octobre 2012

Engagement n°11
Renégociation du traité européen issu de l'accord du 9 décembre 2011 afin de : privilégier la croissance et réorienter le rôle de la Banque centrale européenne dans cette direction.

Voilà pourquoi as été élu François Hollande et par conséquent Dolorès. Alors au MJS on n'as peut-être pas de réflexions mais on a le mérite de rappeler as nos élus et au Parti pourquoi on les as amenés au pouvoir.
Mais il est vrai que tout ça vous est égal, la priorité du PS local semble plus de maintenir les querelles local plutôt que de débattre de vrai sujet tel que l'Europe et L'emploie des jeunes.

Écrit par : François Salbego | vendredi, 12 octobre 2012

@ tous : SVP....un peu de mesure et de respect

Écrit par : patrick | vendredi, 12 octobre 2012

Beaucoup de phrases pour essayer de démontrer qu'un homme politique fait preuve de courage lorsqu'il oublie son programme au profit (eh oui profit) d'une politique et d'un traité qui convient au Medef et à l'UMP...
Le véritable courage devrait consister à s'attaquer au mur de l'argent...
Nous vous laissons Clemenceau qui se disait "1er flic de France" brisseur de grève, l'homme du massacre de Draveil-villeneuve...

Écrit par : saint just | vendredi, 12 octobre 2012

tout ça est lamentable ...
Camarade ? quel joli nom !

Écrit par : Toto | jeudi, 25 octobre 2012

Les commentaires sont fermés.