Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mercredi, 05 septembre 2012

Il n'y a pas un jour à perdre

 

sablier.gif

La semaine dernière, François Hollande a rappelé que face à la gravité de la crise qui frappe l’Europe et la France, la bataille pour la croissance, la compétitivité, l’emploi, était la priorité absolue : « Il n’y a pas un jour à perdre », a-t-il confirmé.

Cette exigence se traduit par l’examen dès mardi prochain à l’Assemblée nationale du projet de loi sur les emplois d’avenir. Ce dispositif s’adressera aux jeunes de 16 à 25 ans, en particulier issus des zones urbaines ou rurales les plus marquées par le chômage, et bénéficiera aussi à des jeunes en difficulté d’insertion malgré l’acquisition d’un premier niveau de qualification.

Les emplois d’avenir seront conclus sous forme de CDI ou de CDD de 1 à 3 ans. Ils seront en priorité orientés vers le secteur non marchand comme le secteur social et médico-social, l’aide à la personne, le tourisme, les filières verte et numérique. Environ 10% seront affectés à l’Education nationale au profit d’étudiants se destinant à devenir enseignants.

Des emplois d’avenir seront aussi prévus dans le secteur privé. Ce dispositif a un calendrier précis, un objectif chiffré, un financement garanti. Après l’adoption du texte par le parlement d’ici la fin du mois, les premières conventions seront signées début octobre.

En 2013, 100 000 emplois d’avenir seront créés ; ce chiffre sera porté à 150 000 en 2014. Leur coût est estimé à 2,3 milliards d’euros en 2013. L’Etat contribuera à hauteur de 75% de la rémunération brute versée aux bénéficiaires. En permettant une première expérience professionnelle et l’acquisition de compétences, les emplois d’avenir ont vocation à offrir aux jeunes les plus en difficulté un parcours de réussite. 

Bernard Roman

Commentaires

CDI : Contrat à Durée Indéterminée ! Alors comment peut-il exister un CDI de trois ? Ah, c'est nouveau, ça vient de sortir, les socialistes viennent une fois de plus tromper l'opinion en formulant des effets d'annonce ! Sacrés socialistes, ils n'en manquent pas une !!!

Écrit par : Michel Garcia | mercredi, 05 septembre 2012

Il est bon de vouloir taper sur le gouvernement mais il est aussi bien de réfléchir et de savoir lire.
En effet la durée de 1 à 3 ans correspond à la durée pendant laquelle l'état amènera une contribution à hauteur de 75%.
Il est tellement bon de taper sur du Socialiste que l'opposition en frôle le ridicule ... Mais voilà maintenant 10 ans que vous nous avez habituez as vos raillerie sans grand intérêt as nos yeux et à ce de nos concitoyens.

Écrit par : François Salbego | mercredi, 05 septembre 2012

Les commentaires sont fermés.