Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

jeudi, 24 mai 2012

Par effraction


« La Gauche ne peut gagner que par effraction ». Nathalie Koziusko-Morizet avait déjà employé l'expression ; elle avait dû s'en expliquer devant la représentation nationale. Sans convaincre. La maire d'Aix-en-Provence n'a pas été en reste, déclarant François Hollande illégitime, à peine son élection confirmée. Quinze jours après le 6 mai, ça recommence. Cette fois sous la plume et dans la bouche d'Alain Minc, l'ami de l'ancien Président, celui qui se qualifie lui-même de « visiteur du soir », sorte de conseiller de l'ombre, qui entre par la porte de derrière ou l'escalier de service, qui s'assure que tout le monde est couché pour donner son précieux conseil, espérant que personne ne vienne le contredire. Il s'exprime ainsi dans un entretien accordé au journal « Le Monde » daté du samedi 19 mai 2012. Alain Minc est un esprit brillant, il prend le risque de prévoir et donc de décevoir, il connait bien le monde à travers le CAC 40, mais connait-il bien les populations ? 

La victoire du Cartel des Gauches et d'Edouard Herriot en 1924 aurait-elle été acquise par effraction ? A moins que le peuple français ait préféré rejeter la politique « Va-t-en guerre » de Poincaré qui a décidé d'occuper militairement la Ruhr en Allemagne. Il n'a pas envie de reprendre un conflit terminé 6 ans plus tôt. Il sait bien ce qu'il fait.
      
Effraction encore la victoire du Front Populaire en 1936 ? Son programme ne comporte ni les 40 heures ni les congés payés. Ces mesures seront acquises à l'issue d'un mouvement social. Mais les Français savent ce qu'ils font en confiant le pouvoir à la Gauche. Elle est un rempart contre les pouvoirs autoritaires, dictatoriaux, totalitaires qui s'installent autour d'elle : nazisme en Allemagne, fascisme en Italie, bientôt franquisme en Espagne, sans compter le salazarisme au Portugal.

Que dire des élections législatives en 1945 et 1946 quand les électeurs confient à des majorités parlementaires de Gauche le soin de remettre en route la République, les institutions et la  reconstruction du pays. Erreur de jugement sans doute des citoyens ?

Même en 1956 il n'y a pas d'effraction quand les Français choisissent le 2 janvier le Front Républicain pour faire la paix en Algérie. La mission n'a pas été remplie. Ils en voudront longtemps à la Gauche, aux socialistes en particulier. Cette promesse non tenue aboutira au 13 mai 1958, qui ressemble plus à une infraction politique qu'à une effraction, même si le Général de Gaulle sera ensuite légitimé par le suffrage universel.



Faut-il continuer la liste ? 1981, 1988, 1997, 2012 : quatre effractions, c'est beaucoup quand même. Entrer par effraction quelque part, c'est un délit. La Gauche serait-elle délinquante quand elle exerce le pouvoir et la Droite légitime par nature, par essence ? Il faut qu'Alain Minc se reprenne. Il mérite mieux que cela. L'ami du candidat du peuple ne peut pas mépriser le vote du peuple. 

Bernard Poignant

Les commentaires sont fermés.