Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mardi, 06 mars 2012

Hollande – foot professionnel: victoire par 75% à zéro


J’aime le foot, j’en suis fan depuis le plus jeune âge, j’y ai joué en club, et j’y ai appris beaucoup. Je suis le premier à critiquer le foot business et ses excès, tout en avouant que rien ne me fait autant vibrer sportivement qu’un match à Bollaert. J’assume cette contradiction sans aucun problème.

Mais quand je vois certains footballeurs professionnels monter au créneau contre la proposition de François Hollande de taxer à 75% les revenus au dessus d’un million d’euros, je trouve cela non seulement socialement indigne – l’égoïsme des élites est profondément indécent, tout particulièrement quand les inégalités sont aussi fortes – , économiquement contestable – la crise que nous vivons a démontré combien la juste répartition des richesses est une condition nécessaire à leur création – mais surtout sportivement illégitime.

Je m’explique: si les footballeurs peuvent gagner autant d’argent, c’est parce qu’ils pratiquent le sport le plus populaire. Et ce sport n’est pas populaire sans raisons. C’est le fruit d’un choix collectif. Je suis pour un soutien public massif au sport en général et au foot en particulier: cela crée des emplois indélocalisables, permet de créer du devenir ensemble et de la citoyenneté, et surtout donne un petit supplément d’âme dont notre société a tant besoin en ces temps de sinistrose marchande.Bref, c’est totalement inutile, donc rigoureusement indispensable.

 

C’est donc pour cela qu’en tant que contribuable:

1. je suis ravi de voir les impôts que je paie servent à subventionner des clubs de foot

2. je ne suis pas mécontent que les taxes dont je m’acquitte servent à payer certains équipements, des petits terrains aux grands stades (dans certaines limites quand même)

3. j’approuve totalement le financement au sein de l’éducation nationale de sections sport étude qui forment (entre autres) les futurs sportifs de haut niveau qui nous feront rêver demain et inciteront les gamins à pratiquer.

 

Qu’en bout de chaîne, certains retirent une rémunération particulièrement élevé de ce système décidé et validé par chaque échelon démocratique, cela paraît inévitable. Qu’ils rendent par leurs impôts ce qu’ils doivent à la collectivité (ou une partie importante de ce que la collectivité investit dans le système qui les fait vivre),  en fonction de leurs revenus comme n’importe quel contribuable est donc parfaitement logique. Donc vraiment, si certains sont mal placés pour critiquer la proposition du candidat socialiste (au delà d’un million d’euros, l’argent gagné sera imposé à 75%), ce sont bien les acteurs du foot professionnel.

Enfin, à ceux qui, perturbés par le bling-bling des crampons qui s’entrechoquent, continueraient à regarder cette mesure de justice par le petit bout de la lucarne, je ferai tout simplement remarquer que nous n’avons pas plus gagné de coupes d’Europe après la mise en place du bouclier fiscalqu’avant, que la baisse de l’impôt sur la fortune n’a pas eu pour conséquence une augmentation dunombre de buts marqués en ligue 1, et que si on s’en tenait à la fiscalité le meilleur championnat en termes de qualité devrait être celui des îles caïmans ou de manière plus réaliste (quoique) celui de la Suisse.

Bilan du match: 75% à zéro pour ceux qui jouent à ma gauche…  les connaisseurs du palmarès de la Coupe du monde remarqueront que pour une fois Hollande et victoire en finale sont bien partis pour être synonymes.

ANTOINE ARRAS 

Commentaires

Ce Copier/Coller du blog (http://www.antoinedetourne.net/) d'un certain Antoine Detourné est assez amusant, une fois de plus.
Pour faire la morale et justifier la proposition de leur champion, les socialistes biterrois choisissent la parution de quelqu'un qui a baigné dans la politique depuis tout petit. Non seulement baigné mais qui des le plus jeune âge en a fait son métier.
Regardez : né en 1981 avec la génération Mitterand, étudiant, il a la révélation du PS en 2002 avec l'échec de Jospin. Puis il milite et gravit les échelons de la hiérarchie PS tout en poursuivant ses études (IEP, droit CAPA en cours) et en travaillant au MJS, tout en étant conseiller politique de Dominique Dupilet (président du CG du Nord). Vous notez que c'est un poste qu'à son âge et au vu de sa grande expérience politique on n'obtient pas facilement.
Ce que je veux montrer avec tout ça, c'est que ce jeune homme qui se targue de donner des leçons de civisme avec une certaine morgue, n'a jamais travaillé autrement qu'au PS (hormis ses études) dans un poste qu'il n'a eu que grâce à son implication politique. Candidat ensuite aux élections cantonales, vous voyez que sa voie est toute tracée et que ce jeune homme qui expliquera toute sa vie, aux autres, ce qu'est le travail, n'aura fait toute sa vie que de la politique tout en étant appointé. Il sera comme beaucoup d'autres, un bon bourgeois de Calais, dévoué et reconnaissant à ceux qui ne se mettent pas en travers de ses projets.

Écrit par : Christian Bon | mardi, 06 mars 2012

Il faut vraiment que vous soyez à court d arguments pour tenter de disqualifier cette analyse par l itinéraire de son auteur .moi je souhaiterai vous entendre sur le fond.en effet il est plutôt comique de voir le "candidat du peuple" voler au secours des riches!

Écrit par : Copie colle | mardi, 06 mars 2012

Les commentaires sont fermés.