Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

dimanche, 19 février 2012

Un bilan qui ne ment pas


Découvrir le « peuple » à deux mois de la présidentielle, il fallait oser! Les scrupules n'encombrent jamais Nicolas Sarkozy. Il  prétend donc depuis quelques jours incarner des « valeurs » et donner la parole au « peuple ». Ce ne sera pas nécessaire: c'est l'élection présidentielle qui permet au « peuple »  d'apprécier le sortant à sa juste « valeur ».

Car plus que des mots, les chiffres sont éloquents. Gràce à la majorité actuelle, les plus riches ont bénéficié de 3 milliards d'allègements d'impôts par an.  Trois milliards, à titre de comparaison, c'est ce que rapporteront en 2012 la taxe sur les mutuelles de santé, qui pour beaucoup de Français réduit l'accès aux soins, et la hausse à 7% du taux réduit de TVA, qui pèse plus lourdement sur les budgets modestes.

Depuis 5 ans, 75 milliards d'euros de cadeaux fiscaux ont été offerts aux plus riches, alors que 24 taxes supplémentaires s'abattaient sur le « peuple ». L'industrie a perdu 350 000 emplois sous Sarkozy, et les dernières statistiques confirment l'hémorragie: le quatrième trimestre 2011 a vu l'emploi salarié reculer encore de 0,2%. Au cours du dernier trimestre, le pouvoir d'achat dans les entreprises de dix salariés ou plus a diminué de 0,5%, sachant qu'un quart des travailleurs gagnent moins de 750 euros par mois.  Il y a aujourd'hui en France 1 million de chômeurs de plus qu'en 2007, et 25% de jeunes sans emploi.

Alors, quand Nicolas Sarkozy explique dans le Figaro magazine qu'il faut « récompenser le travail », ou qu'il promet sur TF1 de « remettre le travail au centre de tout », on a juste envie de lui demander de se taire: son bilan parle pour lui, son bilan ne ment pas.

Bernard Roman

 

mini_30776.jpg


Commentaires

http://www.bernard-roman.net/, député socialiste. Décidément, les députéS et candidats de l'Hérault manquent d'imagination.

Écrit par : Christian Bon | dimanche, 19 février 2012

Les commentaires sont fermés.