Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

dimanche, 05 février 2012

Le facteur Bayrou

Le facteur Bayrou

 

Dans une campagne électorale, il y a toujours des moments de grande instabilité où il faut tout surveiller, et être prêt à anticiper d’éventuels retournements de situation. Nous vivons un moment de ce type, surtout que cette campagne se fait dans un contexte très particulier, sur fond de pays à vif et de crise économique et financière fortement anxiogène. Une marmite qui bouillonne, et dont il faut prendre au sérieux les moindres signaux.




 

Prendre au sérieux, d’abord, tous ses adversaires. Ne jamais les sous-estimer. C’est l’erreur qu’a commise la droite à l’égard de François Hollande, et elle en paie aujourd’hui les conséquences. Trois mois c’est long, très long, et la fortune des uns et des autres peut encore connaître bien des retournements. L’histoire de la Vème République nous en donne d’ailleurs plusieurs exemples. On entend souvent rappelé, en ce moment, celui de l’affrontement Chirac-Balladur en 95. Mais il en est un autre qui me semble plus instructif : Chaban-Delmas – VGE, en 74.




 

Avant d’y venir, passons en revue la situation présente. Les choses sont simples. Soit dans les semaines à venir, Nicolas Sarkozy parvient à s’imposer comme le meilleur candidat pour rassembler sa famille politique, la droite. Soit il n’est définitivement plus en capacité de le faire, du fait du rejet viscéral dont il est victime avec son bilan ; rejet qui décrédibilise d’avance tout ce qu’il dit, toutes les initiatives qu’il prend. Et alors, le tabou d’une autre candidature que la sienne pour la droite républicaine sera levé.




 

Car François Hollande a, lors de son discours du Bourget, mit la barre bien à gauche, dans les perspectives qu’il a tracées. C’est d’ailleurs cette orientation qui a levé l’enthousiasme qui a suivi le rassemblement. Mais cette orientation, justement, met des intérêts en danger. La victoire de la gauche aura un coût, c’est désormais évident, pour les banques et le pouvoir financier. Ce ne sera pas une simple alternance indolore. Ces pouvoirs peuvent donc décider, à un moment donné, de construire une solution de rechange à Nicolas Sarkozy. Perçu comme aussi impuissant à les faire gagner que ne l’était en 74 Chaban-Delmas, apparaissant alors comme le candidat du gaullisme finissant, incapable de surmonter les conséquences de mai 68 et la plus forte d’entre elles : la candidature présidentielle de François Mitterrand.




 

C’est pour cette raison que s’était construire une candidature de substitution, celle de VGE, autour d’un concept éloquent : le « changement sans risque ». Une candidature portée par le fameux appel des 43 initié par Jacques Chirac, et conduisant Chaban-Delmas, initialement donné gagnant, à finir à moins de 20% des suffrages.




 

François Bayrou pourrait bien être le VGE de la droite en 2012. Après avoir donné l’impression, ces dernières années, de rompre avec la droite, il a visiblement viré sa cuti. Menant une campagne beaucoup plus droitière qu’en 2007, et très agressive à l’égard de la gauche. Il assume aujourd’hui le statut d’adversaire de la gauche, d’alternative à elle. Cela va probablement se confirmer et se renforcer dans les prochaines semaines. Avec une tonalité bien connue, celle du bonapartisme au-dessus des partis – l’habituelle ruse de la droite pour se camoufler, quand elle est en difficulté.




 

Il faut répondre clairement au projet porté par François Bayrou. S'étant mis dans la logique de la règle d'or, il ne peut qu'obéir aux règles qui la conditionnent, et en premier lieu le recul de la puissance publique (avec les effets que l'on imagine sur la croissance) et la flexibilité accrue du contrat de travail. Et c'est précisément parce qu'il est dans cette logique qu'il retourne à droite, sa famille d'origine. Dans ces conditions, s'il est élu, on sait quelle majorité législative il devra former pour porter un tel programme : la reconduction, en fait, de l'UMP. Bayrou, c’est (au mieux) le changement sur la forme, le changement sociétal, pas le changement politique et social profond que réclame et nécessite notre pays.



 

Le succès actuel de François Hollande, le vent d’espoir levé par le Bourget, tient précisément au tournant social fort qu’il a donné à sa campagne. Il n’y a pas de meilleur argument contre François Bayrou, mais aussi contre le FN. Car le vote populaire que tout le monde se targue de récupérer est déterminé par quelques points très simples : les salaires, l’emploi, les conditions de travail. Il est là, l’enjeu des trois prochains mois.

Julien Dray

Commentaires

Une fois encore, je suis attristé de lire dans le midi blog du PS un commentaire de Julien Dray (écrit dans son blog dimanche dernier).
Nous aimerions avoir l'opinion du jour de nos édiles des 4 sections du PS biterrois. Leurs commentaires avisés et pertinents sur la politique locale ou nationale. Les sujets ne manquent pas.
C'est pour eux qu'ils nous appelleront à voter prochainement. Nous aimerions connaître leurs réflexions et arguments pour nous faire une bonne idée sur leurs compétences et aptitudes à prendre un jour les manettes.

Écrit par : Christian Bon | dimanche, 05 février 2012

Moonsieur Bon
Soyez assez "bon" pour aller roder sur les blogs UMP si celui-ci ne vous convient pas
Vous aurez alors certainement que des louanges à leur adresser,et votre quotidien sera moins triste

Écrit par : georges | lundi, 06 février 2012

monsieur BON
votre deuxieme prenom n'est il pas dany ; car dans le comique vous etes une sacrée pointure
vos analyse sur la politique biteroise sont de vrais sketch dignent de passer au petit theatre de bouvard s'il existait encore
si les sites des sections PS vous irrites allez donc lire ceux de vos amis couderc et aboud vous verez dans le comique et la conneries se sont les numero 1
etant present incognito aux voeux de lU M P a la salle de la colonie espagnole , je peux dire que des betises ,des coneries et des absurditées vous etiez les champions c'etait dans la surencheres a celui qui dirait la plus grosse,de vrais humoristes qui feront leurs adieux , je l'esperes fortement d'ici quelque mois
en esperant vous rencontrer un jour lors de ceremonies politiques dans le biterois car en LIVE vous devez valoir le detour

Écrit par : canto | lundi, 06 février 2012

Eh canto, vous croyez vraiment qu'on ne vous a pas vu, seul comme un couillon avec votre tête de fraise des bois au milieu de militants ravis d'être là! Franchement vous êtes d'une nullité, on ne voyait que vous, tristounet et esseulé à s'ennuyer comme un rat mort!

Vous n'aviez vraiment aucune chance de passer inaperçu avec votre tête blême de constipé, c'est pas facile de s'inviter parmi les gens d'une même famille. Sachez que plusieurs de nos jeunes populaires ont pris des photos de vous et que si vous vous repointez vous passerez un mauvaise soirée! A bon entendeur!

Écrit par : Micke | dimanche, 19 février 2012

Micke
Vous montrez par votre bétise le caractére et l'intolérance de jeunes bourges "populaires"(ce terme ne vous va évidement pas du tout,vous les fils du Fouquets).Vous n'avez pas reconnu les infiltrés Ps,où alors vous m'avez oublié.Nous serons partout pour bien faire comprendre vos objectifs malsains pour notre pays

Écrit par : georges | lundi, 20 février 2012

MICKE
Dans le genre clown ou gros bouffon je croyais avoir tout entendu mais toi tu depasses toutes les frontieres de la coneries
Le fake que j'ai ecris , mais alors tu y a plonge la tete la premiere ,
vous seriez encore capable de faire des miseres a un des votres ,tel une meute de loup,non pas de loup car c'est un animal trop noble pour vous definir je dirais plutot une horde de rats
Je maitiens mes propos a propos de ce qui a ete dis lors de cette assenblée
Tu sais on peut faire partie d'une meme fratrie et ne pas partager les meme idees politique , mais en discuter normalement en gens responsables ,et bien tu vois la fuite vient de chez toi , de ton camp, vous en venez meme a metre le "bomi" comme on dis en patoit a des gens de votre propre camp, c'est fort de cafe quand meme
J'aimerais bien voir par curiosite la photo que vous avez pris,je crois que le constipe ou la fraise des bois elle etait a l'U M P
Quant a tes menaces de petite frappe si tu savais ou je me les mets .Derriere un clavier on a du courage a revendre mais devant la realite on se fait tres tres petits et je suis sur que juste a la premiere demi gifle , tu partirais te refugier dans les jupes de maman
Tu sais on est toujours trahi par les siens .
Medite ces mots
Pauvre de toit va ...............!!!!!

Écrit par : canto@micke | lundi, 20 février 2012

Monsieur Canto, tout d'abord je vous confesse que je ne fais pas la collection de singes et que je n'ai jamais reculé devant des paroles de charlot et encore moins de rigolo comme vous!

Puisque vous parlez de " bomi " je peux vous dire que les sympathisants Ump présents à cette occasion n'ont pas ressenti ce mal-être, seuls les gens qui ne partagent pas nos valeurs et qui n'avaient pas leur place parmi nous en auront souffert!

Ceux qui me connaissent bien m'apprécient pour mon courage tant et tant de fois mis en avant en de multiples occasions, vous pouvez bien penser ce que vous voulez et je n'ai que faire de ce genre de propos!

Écrit par : Micke | mercredi, 22 février 2012

cher MICKE
Ce n'est pas serieux ca ...!Tu nous branches et tu t'etonnes qu'on t'envoie des piques hou....! je tremble

De toute manieres,je me demande pourquoi je continue a parler avec toi, vu l'etat d 'esprit obtus et les oeilleres qui t'empeche de voir la verite en face.OUI je crois que tu oublies la
detresse et la souffrance dans laquelle se trouve la majorite des francais .JE suis de la france de ceux qui se leve tot, comme l'a dit ton gourou Je menage pas mes efforts et mon travail mais SARKO nous matraques toujour autant.Les taxes et les contributions indirectes c'est toujour les memes qui les payent
LES FRANCAIS MOYENS
Toi tu dois etre un "nanti"De toute maniere, la meilleure reponse aux betises et aneries que vous proferez,ce sera celle des bureaux de vote. Vous recevrez un grand coup de pied au cul bien merite
Jemaintiens mes affirmations dites a propos des voeux au centro ,c'est la verite et en plus, si tu savais d'ou proviennent mes sources , tu tomberais le cul par terre

Écrit par : canto@micke | jeudi, 23 février 2012

Les commentaires sont fermés.