Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

jeudi, 08 décembre 2011

Le mythe de la sécurité nucléaire


Des militantes et militants 
Greenpeacesont entrés dans plusieurs installations nucléaires françaises. Ils ont notamment réussi a monter sur le toit de la centrale de Nogent. D’autres sont restés à l’intérieur d’une autre centrale pendant 14 heures.

La faiblesse du système de sécurité de nos centrales est donc clairement prouvée.

L’action de Greenpeace  a taillé une nouvelle brèche dans le mythe de la sûreté nucléaire française.

 

Le nucléaire sûr n’existe pas, pas plus  dans nos centrale française qu’à Tchernobyl ou à Fukushima.

Presque 9 mois après la catastrophe de Fukushima et alors que le Gouvernement se targuait de garantir la sûreté nucléaire en France, les leçons n’ont pas été tirées. Le risque humain et le risque terroriste doivent être enfin pris au sérieux par les autorités nucléaires et le gouvernement.

Sur ce dossier, comme sur celui de la crise, le Gouvernement souhaite que tout le monde pense la même chose … mais quand tout le monde pense la même chose on ne pense plus.

Continuons, aujourd’hui, à nous battre pour dénoncer le diktat de la pensée unique en exigeant que les politiques soient mises au service de l’humain par le partage des richesses, par la mise au pas de la finance et par la préservation de l’environnement.

Tout en rappelant comme l’a fait François Hollande que l’indépendance énergétique de la France doit être garantie  à moyen et long terme. Nous devrons donc réduire la place du nucléaire dans le temps pourpasser à l'horizon 2025 de 75% à 50% et construire une vraie filière industrielle de l'énergie renouvelable.

Jacques Valax

Commentaires

Merci Camarades de prendre fait et cause pour la transition énergétique au coté des Écologistes! Car non seulement le nucléaire est dangereux (l'Opinion qui jusque là pouvait légitimement douter, s'est rendue à l'évidence) mais il maintient la politique énergétique de la France en état de complète DÉPENDANCE aux pays exportateurs d'uranium.


"La France est totalement dépendante en termes d’approvisionnement en uranium. La dernière mine d’uranium située sur le territoire français a fermé en 2001. Actuellement, tout l’uranium utilisé en France provient de l’étranger. L’uranium qu’a produit le groupe AREVA NC en 2005 (plus de 6000 tonnes d’uranium soit 10 % de plus qu’en 2003) provient de sites situés à l’étranger, principalement au Canada, au Niger et au Kazakhstan."

source :
http://www.futura-sciences.com/fr/doc/t/geologie/d/luranium-dans-le-monde_802/c3/221/p8/

aussi, parce qu'un bon dessin vaut tous les longs discours :

http://www.lemonde.fr/international/infographie/2009/03/27/la-repartition-des-ressources-d-uranium-dans-le-monde_1173532_3210.html

et parce que les mots ont (encore?) un sens :

INDÉPENDANT : État de quelqu'un qui n'est tributaire de personne sur le plan matériel, moral, intellectuel ; Qualité d'un groupe, d'un pouvoir, etc., qui n'est pas soumis à un autre, qui est libre de toute sujétion ... et plus sur http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/ind%C3%A9pendance/42534

Écrit par : Europe Ecologie à Béziers | vendredi, 09 décembre 2011

De rien mon ami vert...Je ne peux que supposer que la définition d'indépendant ne concerne que l'énergie et pas EELV dont on a pu mesurer qu'ils étaient complétement tributaire du PS pour obtenir des circonscriptions...sans doute le plan matériel...

Écrit par : rose et vert | vendredi, 09 décembre 2011

Les commentaires sont fermés.