Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

samedi, 27 août 2011

Les PS d'or

C'est désormais une tradition. Pour la troisième année consécutive, une vingtaine de journalistes chargés de suivre l'université d'été du PS à La Rochelle décernent les "PS d'or" aux socialistes méritants. Enfin, surtout aux spécialistes du maniement de la langue de bois, de la prise de melon ou encore du retournement de veste. Palmarès.

 

"Langue de bois d'or 2011". Pour la troisième année consécutive, Harlem Désir l'emporte. Quel est son secret ? Il semble imbattable. En deuxième position, mais loin derrière, on trouve Jean-Marc Germain, qui a su charmer par sa phrase, à quelques heures de la candidature d'Aubry : "Rien n'est encore calé, ni organisé."

 

"Melon d'or". Guillaume Bachelay, la plume du projet crée la surprise, en coiffant sur le poteau Pierre Moscovici, "Melon d'argent", et Manuel Valls, "Melon de bronze", en troisième position.

 

"Comique de l'année". François Hollande. Où on retrouve "Monsieur petites blagues", qui reste solide sur ses fondamentaux. Guillaume Bachelay, décidément bien représenté, arrive deuxième.

 

"Le socialiste ayant le plus retourné sa veste". Vincent Peillon, décidément un grand navigateur. "Il ajoute une nouvelle étape à son parcours sans faute, d'Arnaud Montebourg à Ségolène Royal, puis de DSK à François Hollande", explique un votant. Juste derrière, on trouve Jean-Marie Le Guen. Son ralliement récent à Hollande, après avoir soutenu DSK et donné sa signature à Royal, n'est pas passé inaperçu.

 

"Twitter d'or". Ségolène Royal. Le 17 avril, après un sujet diffusé à la télévision sur sa campagne, elle balance : "Reportage de lèche-bottes minables au 20 Heures. Des images tranquilles de marché pour dire : elle est quasi-morte. Ils vont être déçus." Ce message a été plébiscité. "On y trouve un mélange d'insultes, de volontarisme et la promesse d'une victoire déguisée en menace : c'est magique", résume un autre participant.

 

Enfin, ajoutons un prix spécial du jury : "le prix alerte enlèvement 2011". Il est décerné àDominique Strauss-Kahn, cité dans toutes les catégories. "Il a réussi l'exploit, dit un votant, de perdre la présidentielle avant même d'avoir déposé sa candidature."

Julien Martin - Le Nouvel Observateur

Les commentaires sont fermés.