Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mardi, 19 juillet 2011

Encore un texte inutile

 

J’ai souvent protesté  sur le fait que le gouvernement saturait l’ordre du jour du parlement avec des textes sans importance au détriment de sujets qui concerneraient bien plus la nécessaire amélioration de la vie des Français.

C’est le cas en ce moment avec un texte qui se prétend d’inscrire dans la Constitution française une règle de limitation du déficit public. Le Sénat vient ainsi de la voter en seconde lecture et l’Assemblée doit s’en saisir demain pour la 3ème fois.

Quel peut bien en être l’intérêt ? Ce n’est qu’une petite manœuvre dans laquelle Nicolas Sarkozy espère faire oublier sa responsabilité dans l’explosion des déficits publics et de la dette. Jamais en effet, depuis 1945 un gouvernement n’avait autant dégradé les comptes publics.

La crise n’explique que 40 milliards sur les 140 milliards d’euros de déficit en 2010, le reste étant imputable à la politique de la droite et particulièrement aux mesures fiscales prises depuis 2007 : exonérations fiscales et sociales sur les heures supplémentaires, baisse de la TVA dans la restauration, bouclier fiscal, allègements des droits de successions, réforme de l’ISF… Autant de mesures qui ont durablement creusé les déficits sans effet bénéfique ni pour la croissance ni pour l’emploi.

Face au déficit, ce que l’on attend d’un gouvernement, ce n’est pas qu’il change la Constitution. C’est qu’il agisse.

Jean Jacques Urvoas

Les commentaires sont fermés.