Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

vendredi, 18 février 2011

Bien chers frères

Familiers des révolutions dans notre histoire, nous Français sommes spontanément aux côtés des peuples qui les conduisent. S'il s'agit d'en finir avec un régime oppresseur, un dirigeant despotique, un gouvernement corrompu, nos cœurs penchent du côté de ceux qui veulent les renverser. Quand la revendication s'appelle démocratie nous adhérons sans barguigner. Dès lors que des élections libres et sincères sont exigées, nous suivons les yeux fermés.

Jusqu'au jour où il faut commencer à les ouvrir. Car s'il y a des élections, il y a aussi leurs résultats. La révolution d'octobre 1917 a débouché sur une assemblée élue où les Bolcheviks ne comptaient que 25% des sièges : Lénine s'est bien gardé de la réunir en janvier comme prévu. On connait la suite. Notre dernière « révolution » de mai 1968 s'est conclue en juin par l'Assemblée Nationale la plus conservatrice qui soit !

En Tunisie peut-être, en Egypte c'est évident, tout le monde pense aux Frères Musulmans quelle qu'en soit la version : modérée, islamiste, djihadiste… Pour l'instant, ils ne semblent pas conduire le mouvement mais que donneraient des élections ? La démocratie, c'est plus qu'un scrutin : ce sont des droits, des dignités, des libertés civiles, une presse libre, une justice indépendante…

Il n'est donc pas inutile de jeter un coup d'œil sur le programme de cette confrérie. Il arrive que les dirigeants politiques qui les rédigent cherchent à l'appliquer même quand ils promettent le pire. Hier, le Chancelier du IIIème Reich n'a rien caché aux citoyens allemands. Tout était dans son projet de 1923. Aujourd'hui, le Président iranien a clairement indiqué ses intentions : détruire Israël, se doter de la bombe atomique.

Cette association des Frères Musulmans a été fondée par Hassan al-Banna en Egypte en 1928 après l'effondrement de l'empire ottoman. Son but : « lutter contre l'emprise laïque occidentale et l'imitation aveugle du modèle européen, en instaurant un grand Etat islamique fondé sur l'application de la charia ».

En 1936, ce mouvement publie son programme en 50 points touchant tous les domaines de l'activité humaine. Il a été à nouveau publié en anglais en 2007, enjoignant les lecteurs de prier Allah pour que les propositions de leur fondateur se réalisent aujourd'hui. On peut trouver ces 50 points sur le site de la confrérie ou dans le Dictionnaire mondial de l'islamisme sous la direction des Cahiers de l'Orient dirigés par Antoine Sfeir.

Il n'est pas inutile de prendre connaissance de quelques uns de ces points :

2. Modifier les lois afin qu'elles soient conformes à la charia dans tous les secteurs d'activités
6. Surveiller la conduite de tous ses employés et mettre fin à la séparation entre la vie privée et la vie professionnelle.
17. Revoir le programme scolaire offert aux jeunes filles et s'assurer qu'il diffère de celui des garçons à plusieurs étapes de leur éducation.
18. Interdire la mixité entre les étudiants des deux sexes ; traiter les fréquentations entre jeunes gens en âge de se marier comme un crime qui doit être puni.
20. Fermer les salles de danse moralement indésirables et les boites de nuit, et interdire la danse et les autres passe-temps du même genre.
21. Inspecter les théâtres et les salles de cinéma et choisir avec rigueur les films et les pièces qui y sont présentés.
22. Censurer les chansons et sélectionner soigneusement celles qui seront diffusées.
25. Surveiller les lieux de vacances d'été afin de mettre fin à la confusion généralisée et à la promiscuité qui invalide l'idée même d'aller en vacances.
36. Envisager l'imposition d'un code vestimentaire uniforme pour toute la nation.

Faut-il continuer ? Sauf à rappeler les cinq commandements des Frères Musulmans : « Dieu est notre but ; le prophète est notre modèle ; le coran est notre loi ; le djihad est notre vie ; le martyre est notre vœu ».

Il semble que les manifestants de la place Tharir au Caire étaient loin de ces points du programme. La demande de liberté était évidente sur les visages de la jeunesse. Cela n'interdit pas la lucidité.
Cette énumération de quelques uns de ces 50 points peuvent aiguiser le choc des civilisations, donner des arguments à ceux qui souhaitent l'affrontement entre l'Islam et l'Occident dit judéo-chrétien. Mais il y a des forces démocratiques dans toutes les religions. Elles doivent se retrouver. Car la rencontre doit se faire entre tous ceux qui veulent la démocratie et le respect de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme de l'ONU contre ceux qui conduisent l'humanité vers la barbarie. Et cela quelle que soit leur religion

Bernard Poignant

Les commentaires sont fermés.