Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mercredi, 12 mai 2010

Que vous soyez policier ou gendarme...

Les décrets du Président de la République se suivent et ne se ressemblent pas.

Par celui du 12 mars, le chef d’escadron Jean-Hugues Matelly était purement et simplement radié des cadres de la gendarmerie à titre disciplinaire pour «manquement grave» à l’obligation de réserve.

Par celui du 23 avril, Bruno Beschizza, secrétaire général du syndicat Synergie Officiers, était, lui, nommé sous-préfet hors cadre de manière à pouvoir exercer son mandat de conseiller régional UMP.

Deux poids, deux mesures. Le premier se voit infliger une véritable mise à mort disciplinaire pour avoir osé prendre la parole, le second s’en trouve au contraire récompensé par l’octroi, pour commodités personnelles, d’un poste honorifique auquel rien dans son parcours professionnel ne semblait le destiner.

A l’heure du rapprochement police-gendarmerie, voilà bien un domaine où les fameuses «synergies» ne paraissent pas devoir opérer…

Jean Jacques Urvoas

Les commentaires sont fermés.