Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mercredi, 05 mai 2010

Montée des partis et des thèses d’extrême-droite en Europe

Il n’y a pas que la remontée du Front National en France, dont il a été beaucoup question à l’occasion des dernières élections régionales.

En Autriche Barbara Rosenkranz, leader du FPÖ (le parti d’extrême-droite) et mère de dix enfants, milite pour la suppression de la loi interdisant la propagation d’idées nazies. Elle a obtenu moins de voix que prévu à l’élection présidentielle, mais son score est tout de même de 16%…

Les catholiques  ultra-conservateurs, avec Rudolf Gehring, qui commence chacune de ses réunions électorales par une prière, dénonce l’avortement et (!) la construction de minarets, ont de leur côté obtenu 6% des voix.

En Hongrie le JOBBIK, qui signifie à la fois « meilleur » et « plus à droite », a fait une percée avec 15% aux élections européennes. Les élections législatives ont été gagnées par le FIDESZ, le parti de Viktor Orban,  qui exploite l’anti-sémitisme, relance la question des minorités hongroises de Roumanie et de Slovaquie,q ualifie les socialistes et les libéraux d’ »ennemis » et de »traîtres à la nation ». Il déserte le Parlement, où il n’a fait qu’une intervention en quatre ans… et malgré cela il vient d’obtenir une majorité des 2/3 aux élections législatives. Et dire que je l’ai connu au début des années 90  jeune étudiant ouvert au monde et libéral !

Jean Louis Bianco

Les commentaires sont fermés.