Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

vendredi, 30 avril 2010

Le centre ville? Quel gachis!

 

1295273051.jpg




Au lendemain des élections régionales, Raymond Couderc et Elie Aboud , sous le coup de la défaite, avaient multiplié les invectives à l'encontre des conseillers régionaux biterrois , traités « d'aboyeurs », de »professionnels du dénigrement », voire même de « merdeux ».

Qu'avions nous donc fait pour mériter pareille infamie? Nous avions simplement accusé la municipalité et son maire , Raymond Couderc, d'avoir abandonné à son sort le centre ville!



La série de reportages publiés par Midi Libre , dresse un état des lieux qui, malheureusement, corrobore nos analyses. Un centre ville « au pronostic vital engagé »,avec ses immeubles délabrés, ses appartements inoccupés et laissés à l'abandon. Un centre ville paupérisé et qui est fui par les classes moyennes, contrairement à ce qui se passe dans l'ensemble des villes françaises. Un centre ville dans lequel les commerces ferment inexorablement et où l'insécurité est grandissante.



Certes, des immeubles sont réhabilités, ça et là, par la SEBLI mais sans plan d'ensemble, sans qu'il ait été élaboré une politique urbaine cohérente et ambitieuse avec les moyens financiers adéquats.

Au contraire, le maire a choisi de financer l'Hours, prétendant – mais il est bien le seul à le croire – qu'il s'agissait du centre ville!



Florence Crouzet , en charge de ce secteur, affirme désormais qu'il faudra trente ans pour une véritable rénovation.



Mais ne faut-il pas rappeler que cette municipalité est en place depuis 15 ans et qu'elle a laissé les choses aller à vau l'eau ! 15 ans, c'est le temps qu'il a fallu à Georges Frêche pour rénover entièrement l'Ecusson à Montpellier!

On ne peut que déplorer un tel gâchis! Et ce n'est pas dénigrer Béziers que de faire un tel constat!

Karine Chevalier

Conseillère Régionale

Déléguée aux ER2C

 

Commentaires

C'est sûr ! Le centre-ville ça fait peur ! Lorsque nous cherchions une habitation pour nous installer à Béziers, nous avons vite compris que ce n'est pas dans le centre que nous la trouverions.

Écrit par : Yoann | dimanche, 02 mai 2010

Proposer dès à présent quelques projets structurants pour l’avenir de Béziers, c’est donner à chacun cette perspective d’un cadre de vie amélioré. C’est susciter l’intérêt de tous pour un projet commun. C’est initier des discussions au café, en famille, au bureau. C’est raccrocher son quotidien à un espoir d’amélioration de sa vie. C’est avoir un but.

… des Halles déménagées place Jean Jaurès, rénovées, entourées de terrasses de cafés/restaurants et bénéficiant d’un parking en dessous…

… un grand parking enterré sous l’avenue Clemenceau faisant sortir les Biterrois aux portes du théâtre…

… une zone de commerces qui courre avenue Saint-Saëns, des Allées jusqu’au Palais des Congrès transformé en centre commercial…

… l’Hours accueillant un parc des expositions et un centre de congrès à deux pas de la gare, d’où les congressistes/exposants/visiteurs viendront déjeuner autours des nouvelles Halles, sur les Allées…

… la ville restant propriétaire des rez-de-chaussée qu’elle préempte via la SEBLI pour structurer avec les commerçants les rues marchandes de Béziers

… l’industrie du e-commerce trouvant à Béziers l’infrastructure pour s’y développer et attirer la domiciliation des nouveaux sites marchands …

"Donnez moi un point d’appui, et je soulèverai le monde" disait Archimède.

Alors appuyons-nous les uns sur les autres et nous relèverons Béziers.

+ sur http://guilhem-johannin.blogs.midilibre.com

Écrit par : Guilhem | mercredi, 05 mai 2010

Les commentaires sont fermés.