Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

vendredi, 23 avril 2010

Le New Age volcanique



Le principe de précaution poussé à son maximum : le refus d’enfanter un être qui risque fort de s’avérer mortel. Tout le monde devra alors prendre ses précautions. Rejet de la vie au nom d’un rejet de la mort.
*
Ce qu’on dépense pour ne pas mettre les vies en danger, hélas, on n’en dispose plus pour sauver les vies qui sont effectivement en danger.
*
On ne pousse jamais assez loin le principe de précaution. La preuve : si on n’avait pas attendu l’éruption du volcan islandais pour stopper tout le trafic aérien en Europe, le président polonais serait toujours vivant.
*
Au nom du principe de précaution, on impose, peu à peu, une pasteurisation généralisée ce qui va, à terme, nous priver du camembert au lait cru. Hélas, les idées aussi on cherche, peu à peu, à les pasteuriser. Elles ne doivent plus ni sentir ni couler. Or, la fin des idées crues, c’est la fin des idées auxquelles on croit.
*
Il paraît que les éruptions volcaniques sont provoquées par Vulcain quand il actionne sa forge. Donc, les affaires reprennent… la reprise économique est proche.
*
Je ne comprends pas bien : chez moi, à la campagne, même quand il y a un feu de cheminée, les moineaux continuent de voltiger tout autour de la maison.
*
Pourquoi, lorsque le président actuel a projeté, dans notre atmosphère, des mesures sulfureuses qui nous retombent aujourd’hui sur le nez, n’a-t-on pas fait jouer le principe de précaution ? Ah, si on avait pu interdire à temps l’appareil sarkozyste de décollage !
*
Ainsi, sous un glacier un volcan sommeillait. Qui sait quelle matière en fusion s’accumule, même chez nous, sous la morne et froide normalité des apparences ? N’est-ce pas sous la glaciation brejnévienne que s’exacerbèrent les contradictions qui provoquèrent l’explosion de l’URSS ?
*
Ce sont des éruptions de volcans qui, paraît-il, ont provoqué l’extinction des dinosaures. Tiens… ce pourrait être le bon côté de cette catastrophe. D’ailleurs, ça coïncide avec l’ouverture du procès Pasqua.
*
Un volcan qui hurle pour qu’on s’intéresse à lui devrait au moins porter un nom prononçable. Puissions-nous pouvoir bientôt dire paix à ses cendres.
*
Les écologistes sont ravis : la nature a grondé et les hommes ont été plaqués au sol. Un rêve. Auquel sacrifièrent les Aztèques.
Mais, en l’occurrence, ce n’est pas la technique qui a étouffé la nature, c’est la nature qui a étouffé la technique.
*
Il faut reconnaître que les adversaires du principe de précaution disposent d’un argument imparable : les Romains, quand le Vésuve ensevelit Pompéi, n’ont pas interrompu le trafic aérien et, d’ailleurs, ça n’aurait pas sauvé Pompéi. Il y a un hic ? Lequel ?
*
L’éruption d’un volcan au nom improbable, qui a montré à une CGT en galère ce que c’est qu’une grève des transports vraiment réussie, a provoqué une coulée de lave philosophique incandescente. « L’homme, a fusé Finkielkraut, n’est pas voué à ne rencontrer que lui-même ! ». Encore des volcans dira-t-on !

Jean François Kahn

Les commentaires sont fermés.